Afrique Affaires Khacef, Klidje : le président de Bordeaux met les choses au clair

Dans une interview à l’Equipe, Frédéric Longuépée, président de Bordeaux réagit au sujet de nombreuses affaires entourant son club. Parmi elles, celles concernant les transferts de l’Algérien Naouel Khacef et le Togolais Thibault Klidje.

Aucune de ces deux accusations portées contre le club ne reposent sur des faits avérés. Aucune. Concernant Khacef, Mehdi AÎt Ahmed est intervenu comme représentant du joueur et non comme agent du club. Le club n’a jamais contesté son intervention et a toujours indiqué qu’il était prêt à payer sa commission dans le respect des règlements. Or pour des raisons qui lui sont propres, le joueur a refusé de signer l’accord tripartite avec le club et l’agent qui nous aurait permis de lui payer sa commission. C’est un élément indépendant du club. Aucun intermédiaire n’a été payé par le club“, affirme le dirigeant.

Le cas Klidjé

On serait accusé d’avoir réalisé un transfert relais, ce qui là aussi ne repose sur rien. On s’est rapprochés de la FIFA pour évoquer ce dossier en toute transparence totale. On a été rassurés, elle nous a confirmé qu’aucune procédure n’était ouverte. Et si c’est le cas, on collaborera. S’il y a bien une victime c’est le club“, ajoute Longuépée.

Publié par Steven LAVON pour Africa Top Sports

Rédacteur en chef à Africa Top Sports. Premier portail sportif Africain. http://www.africatopsports.com