France Ligue 1: Le PSG gagne dans la douleur, Lille toujours leader !



25e journée de Ligue 1 ! Sans ses stars, le PSG a su s’imposer à Bordeaux grâce à un but de Sarabia. Pendant que Lille corrige l’OM, Monaco s’est fait surprendre dans les arrêts de jeu à Strasbourg.

Marseille aurait pu poser des problèmes a Lille mais l’absence de l’efficacité et de la concentration est venue agacer la formation marseillaise dans ce match.

Dès les premières minutes, les Lillois exerçent une grosse pression sur des Marseillais trop soucieux de bien ressortir, sans pour autant changer la donne devant un Steve Mandanda bien présent.

En deuxième mi-temps, les hommes de l’entraîneur marocain Nasser Larguet ont eu la main lourde face à leurs adversaires du jour, après multiples occasions aux dernières minutes de la rencontre. Sur une frappe d’Ikoné repoussée par Mandanda, David surgit pour ouvrir le score (1-0, 90e) ! Dans la foulée, David scelle une victoire très précieuse pour le LOSC avec un doublé sur une remise d’Ikoné (2-0, 90+3e).

Un match globalement décevant. Pourtant, Lille avait réalisé une bonne entame avec du rythme et de l’envie face à une équipe de Marseille dans le dur.

 

Le PSG prend trois points précieux, Dijon coule !

Sans ses stars, le PSG a su s’imposer à Bordeaux grâce à un but de Sarabia.

En effet, Un PSG amputé de toutes ses stars offensives puisque Neymar, Mbappé, Di Maria, mais aussi Kean et Verratti étaient tous absents. Mauricio Pochettino aligne donc un onze assez rare, avec Rafinha, Draxler et Sarabia pour soutenir Icardi à la pointe de l’attaque.

Il a fallu attendre trop longtemps pour voir le PSG prendre les devants. Avec un relai de Rafinha à l’origine, Pablo Sarabia a su faire fructifier un très bon ballon d’Idrissa Gueye. (0-1, 20e).

L’attaquant espagnol, qui retrouve progressivement du temps de jeu, compte désormais cinq buts cette saison.

Après la pause, les hommes de Pochettino ont baissé de pied et subi la pression stérile des Girondins pour finalement conserver leur but d’avance.

 

A Brest, l’équipe dijonnaise a été battue pour la 8ème fois consécutive en Ligue 1 (3-1).

Menée deux buts à zéro avant même la demi-heure de jeu, après des buts brestois de Franck Honorat et Steve Mounié (17ème et 27ème minutes de jeu), l’équipe dijonnaise a réduit l’écart au score deux minutes plus tard grâce à Roger Assalé. Sauf que le Stade Brestois s’est bel et bien adjugé deux buts d’avance à la mi-temps (Irvin Cardona à la 40ème).

(3-1), le score n’a pas bougé en deuxième période malgré un DFCO pouvant réagir par moments. Mais l’addition reste la même et le club dijonnais s’enfonce à la dernière place du championnat.

Avec 10 matchs restanst à disputer, l’équation pour que le DFCO se maintienne parmi l’élite semble impossible. Depuis quelques semaines, le club dijonnais prend malheureusement la direction de la Ligue 2.

 

Lyon gagne dans la douleur !

Sans faire un grand match, l’OL a arraché un précieux succès face au Stade Rennais (1-0).

Après un premier acte très décevant, très peu de rythme, trop peu d’initiatives et un trio offensif comme perdu…!, Lyon revient en deuxième période avec un autre visage et plus de motivation, Aouar et Kadewere, sur le banc au coup d’envoi, remplacent Guimaraes et un Slimani, qui n’a pas saisi sa chance.

Tout de suite dans le bain, Aouar participe à tous les meilleurs mouvements des siens, pour enfin finir à la finition après un bon travail de Depay (1-0, 74e). Suffisant pour l’emporter face à des Rennais, autant en proie aux doutes.

Cinq buts : c’est le nombre de réalisations désormais pour Aouar cette saison en L1.

 

Défaite à domicile du FC Nantes face au Stade de Reims !

Devant au score, grâce à une reprise de tête à bout portant pour le Nigerien Simon (0-1, 14e), le FC Nantes a craqué deux fois de suite ! Konan, l’international ivoirien, longtemps blessé, ramène le Stade de Reims à la marque quelques minutes avant la pause (1-1, 39e).

En fin de rencontre, Younes Abdelhamid place une tête décisive après le corner de l’international norvégien Valon Berisha, qui a donné des regrets aux Canaris (90e).

 

Rien ne va plus à l’AS Saint-Etienne !

Les Sang et Or ont rapidement ouvert le score par F.Sotoca sur pénalty (0-1, 20e) et ont doublé la mise par Kalimuendo, bien servi par Fofana. Déjà buteur au Moustoir, Harold Moukoudi réduit le score (1-2, 40e) après un corner de Adel Aouchiche .

Le Franco-Algérien a montré de quoi il était capable. Le seul Vert technique, clair dans ses choix, rapide dans ses exécutions et plutôt adroit sur coup de pied arrêté .

Au retour des vestiaires, les Lensois ont joué plus haut, plus compact et annihilé, sans trop de difficulté, et quelques minutes avant la fin de la rencontre, Périra Da Costa inscrit le troisième but pour son équipe après une formidable contre attaque (1-3, 93e).

Malgré le pénalty réussi par l’international gabonais Denis Bouanga (2-3, 96e), Lens remporte la rencontre .


Articles récents

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *