CAN 2023 – Cameroun (Rigobert Song) : « Le Cameroun n’a aucun complexe. On veut rééditer l’exploit de 1984 »



Rigobert Song reste confiant pour la rencontre contre la Guinée prévu demain lundi à Yamoussoukro. En conférence de presse d’avant-match ,le sélectionneur du Cameroun accompagné de son joueur Olivier Kemen, assure que les Lions Indomptables du Cameroun feront le maximum pour repartir avec les trois points.

Journaliste : Coach, comment le Cameroun va démarrer cette compétition?

RS : On arrive avec beaucoup de détermination. C’est une très belle équipe quand on parle football. Si elle est là c’est qu’elle mérite et elle a les qualités. Sur le terrain, nous allons essayer de nous mettre dans de bonnes conditions. Nous avons été champions en 1984 et le trophée nous a été remis par le chef de l’Etat (Houphouët Boigny). Il fallait faire un saut là-bas pour reconduire l’histoire. Quand on va chez les aînés, on toque la porte pour être bien reçus. C’était pour nous une très bonne chose de passer par les ancêtres.

Journaliste : Coach, que pouvez-vous nous dire sur la blessure de Vincent Aboubakar?

RS : Parlant d’Aboubakar Vincent, vous le savez mieux que moi. C’est dommage parce que ça reste un joueur capital, très important, un capitaine qui l’a démontré depuis quelques années. C’est plus de peur que de mal, on a développé autre chose [rumeur sur son forfait, ndlr]. Apparemment, il fait partie du groupe. Avec ce qu’il a eu, peut-être qu’il pourra avoir accès demain ou pas mais il fait partie du groupe.

Journaliste: Vous avez cherché plusieurs fois votre équipe type, varié plusieurs systèmes, est-ce que vous entrez dans la compétition avec une équipe déterminée et un système fixe?

RS : Je peux vous confirmer que j’ai déjà une équipe type et je sais déjà quel système de jeu je vais aborder. On est prêts pour la rencontre de demain.

Journaliste : Coach, que savez-vous de l’équipe guinéenne?

RS : La Guinée est une très belle équipe.  Il y a des choses négatives comme positives aussi. Si elle est là aujourd’hui c’est qu’elle est méritante. Sur le terrain ce sera autre chose. Nous essayerons de mettre toutes les chances de notre côté afin de remporter la partie.

Journaliste : Le Cameroun n’est jamais venu au bout de la Guinée, est- ce que vous craignez cette équipe?

RS :  On n’a aucune crainte mais nous sommes dans le respect de tous les adversaires. Si le Cameroun n’a pas encore gagné la Guinée, rien n’est éternel. Les années passées ne sont pas aujourd’hui. Nous sommes là pour gagner et peut-être demain, ça va bien se passer. Les objectifs c’est d’aller le plus loin possible et pourquoi pas répéter l’histoire de 1984. Nous ne sommes pas venus pour être des figurants et j’ai confiance en mes joueurs.

Journaliste : Quel est l’état d’esprit dans le groupe, est-ce que l’infirmerie est vide?

RS : Pour le moment tout va bien. Pour Vincent Aboubakar on n’a eu plus de peur que mal. Sinon le reste du groupe tout le monde va bien.

Journaliste : Est-ce que vous comprenez la pluie de critiques qui s’abat sur André Onana, est-ce que vous êtes d’accord sur la décision de la fédération de l’avoir laissé jouer ce soir face à tottenham?

RS : Oui je suis d’accord. Nous savons tous qu’Onana fait partie des meilleurs gardiens au monde. Je pense que si nous lui avons donné l’autorisation c’est parce que nous savons les qualités qu’il a et ce dont il est capable de nous apporter. Il a de l’expérience. Au niveau du groupe tout se passe très bien. Il reste toujours compétitif. Maintenant pour nous ce qui nous intéresse c’est le match de demain de faire avec ce qui sont là et de faire en sorte d’atteindre nos objectifs.

Journaliste : Byan Mbeumo est forfait, André Onana viendra en pompiste quelles conséquences ces indisponibilités au sein du groupe?

OK : Tout d’abord c’est un honneur d’avoir l’opportunité d’être sélectionné pour le Cameroun quand on connaît ce que représente ce maillot et ce drapeau. En toute humilité, j’espère apporter ma détermination à l’équipe, ma combativité sur le terrain parce que sur l’aspect technique dans toutes les lignes on a de quoi faire. Et après on va rester humbles et faire ce qu’on a à faire à l’entraînement et se préparer au mieux pour les matchs et je pense que tout se passera bien.

Concernant les absences, pour André (Onana) je n’utiliserai pas le terme de pompiste. Quand il y a pompiste c’est parce qu’il y a feu et il en est rien. Il y a un effectif de qualité qui est là. Ceux qui sont là feront le travail bien évidemment. On est triste pour Bryan (Mbeumo). Il avait envie de jouer cette CAN. En tant que joueur de football, c’est toujours peinant de se blesser. Il voulait être là, aujourd’hui quelqu’un d’autre est là à sa place et devra honorer sa sélection et lui rendre hommage.

Journaliste : La Guinée arrive avec Serhou Guirassy est-ce que cela va créer une certaine influence sur votre groupe?

RS : Je pense que c’est le collectif qui prime. on ne va pas se focaliser sur un seul joueur. De toute façon demain ce sera onze contre onze. On n’a aucun complexe, le Cameroun n’a aucun complexe et nous abordons n’importe qui nous avons des éléments pour ça. Nous allons mettre tout ce qu’il faut demain, pour pouvoir sortir les trois points qui vont nous orienter pour la suite du tournoi.

Journaliste : Le Cameroun ne fait pas partie des favoris cette année cela n’arrive pas d’habitude la dernière fois c’était en 2017, le Cameroun avait gagné est-ce que vous pensez que le Cameroun a toujours la gagne en lui?

OK : Il y a toujours une crainte de jouer le Cameroun, je pense. Et de deux, en toute humilité, on va aller avec nos forces. Ne pas être favori ou l’être ? A la dernière Coupe du Monde, le Brésil était l’un des favoris, on l’a vu, le Brésil n’a rien fait. Donc au niveau du football aujourd’hui, comme le coach l’a dit c’est 11 contre 11, je dirais même 27 contre 27. Celui avec plus d’envie repartira avec la victoire. On est sereins et on avance.

Propos  recueillis par Maimouna Sane

CP : ATS


Articles récents

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *