CAN 2023 – Hubert Velud (coach Burkina Faso) : « C’est une victoire acquise dans la douleur »

Hubert Velud


Le sélectionneur des Etalons du Burkina Faso, Hubert Velud a passé en revue la performance des siens qui ont battu dans la douleur la Mauritanie (1-0) pour leur premier match dans cette CAN 2023. S’il est ravi de la victoire, le technicien français a admis quand-même que ses joueurs ont failli à certains moments de la rencontre.

Coach, quelle est votre réaction après cette victoire serrée ?

« C’est une victoire acquise dans la douleur et dans la difficulté. Nous sommes allés la chercher de loin. On a pas été surpris par l’opposition parce que s’attendait à ce genre de match, on sait que tous les matchs de la Coupe d’Afrique des Nations sont à chaque fois très équilibrés. On a vu les autres matchs et il n’y a pas de secret. On est très heureux d’offrir cette victoire au peuple burkinabè même si ça n’a pas été facile. Il faut rendre aussi hommage à l’adversaire qui a fait un très bon match. On a eu une première mi-temps un peu mitigée, pas assez de provocation, de profondeur aussi et l’adversaire a profité de nos pertes de balles. Par contre en deuxième mi-temps, la Mauritanie a plombé physiquement et on était mieux qu’eux. Ce qui nous a permis d’être plus dangereux, d’avoir plus de percussion aussi avec des changements aussi qui ont changé beaucoup de choses. »

Est-ce que la Mauritanie vous a créé des soucis dans ce match ?

« Oui, en première mi-temps surtout. C’était plutôt équilibré parce qu’on avait pas réussi à faire grand-chose même si on avait la maîtrise du jeu. On a pas été vers l’avant, manqué beaucoup de profondeur dans le jeu. On a essayé de rectifier ça à la mi-temps et avec des changements et le discours. La Mauritanie perd 1-0 ce soir mais était au niveau surtout par rapport à sa première mi-temps. Mais je pense qu’ils ont souffert beaucoup physiquement.  »

Vous parlez d’une meilleure percussion en deuxième période, mais j’ai l’impression que vos joueurs ont beaucoup trop dribblé en première période et bien plus efficaces en seconde. Est-ce que vous pouvez nous parlez de ça ?

« Oui c’est exactement ça. Bonne analyse. Il y a eu beaucoup de dribbles, de passes latérales en première période. On avait même des temps forts en première mi-temps qui finissaient par une passe latérale ou en retrait. Après quand vous mettez des gens qui vont plus dans la profondeur, vous avez plus tendance à verticaliser le jeu. C’est ce qui s’est passé en deuxième mi-temps. Les entrées de Fessal Tapsoba et Bertrand Traoré ont forcément amené de la percussion et de la variété sur les côtés, ce qui nous manquait un tout petit peu en première mi-temps. Il reste beaucoup de progrès à faire, ce n’est que le début de la compétition, mais c’est vraiment super d’avoir gagné ce soir. »

Sur le timing du match, le fait de jouer à 14h n’a t-il pas de répercussions sur les joueurs surtout que le prochain match vous allez jouer contre l’Algérie ?

« Oui, je pense que ça répercute un peu. Il faisait trop chaud et on sentait des fois que ça manquait de rythme et de mouvement parce que la chaleur est vraiment grande. Même sur l’aspect physique je le répète, je pense que notre adversaire a plus souffert que nous donc forcément ça ne nous arrange pas mais on s’adapte. On est un pays africain et on doit jouer sans nous chercher des excuses. »

Si aujourd’hui vous devriez quelque chose aujourd’hui, ce sera à quel niveau ?

« Il y a pas mal de corrections à faire, on va pas s’enflammer. Mais je regarde toujours ce qui est positif. L’état d’esprit était encore irréprochable ce soir et c’est vrai que tactiquement, au niveau du jeu collectif il y a encore des réglages à faire et peut-être aussi avec le retour e certains ça va faciliter les choses. On a encore beaucoup de travail, on le sait. Mais ce qui est bien c’est qu’on a été pas mal à part une ou deux fautes défensivement. Le bloc équipe était là même s’il y a des progrès à faire offensivement. »

Est-ce que vous entrez dans le prochain match dans une position confortable ?

« On parle du match contre la Mauritanie et non de l’Algérie. On aura le temps d’en parler. Par contre, sur les supporters, on s’attendait à ça à partir du moment où on sait que la CAN allait se dérouler en Côte d’Ivoire. Les joueurs sont très sensibles à ça et moi je suis sincèrement heureux pour eux. Pour un pays qui vit des moments difficiles, j’espère qu’il sont heureux ce soir. »


Articles récents

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *