Actu Sénégal : les moins de 17 éliminés de la CAN

Le Sénégal traverse une grave crise avec ses équipes. La sélection ne participera pas à la prochaine CAN en janvier en Afrique du Sud après sa défaite il y a quelques semaines contre la Côte d’Ivoire.

Mais les moins de 17 ans du Sénégal ne joueront pas non plus la CAN qui se disputera en 2013 à Alger. Ils on été éliminés hier (1-2) à Abidjan, face à celle de la Côte d’Ivoire. – Les deux équipes avaient fait match nul à Dakar (1-1) à l’aller-

Le technicien français Alain Giresse, candidat à la succession de Joseph Koto au poste d’entraineur des Lions semble avoir la solution pour redonner vie à l’équipe nationale du Sénégal moribonde depuis son élimination de la CAN 2013.

« Il faut mettre en place une équipe du moment et de l’avenir. Savoir où sont les joueurs, qu’est-ce qu’ils font dans leurs clubs, quel est leur état de forme. Il ne faut mettre personne de côté. Et ce qui est impressionnant, c’est qu’en Afrique, on ne veut pas faire vieillir les joueurs. On veut toujours se focaliser sur le passé. Il faut arrêter de vivre avec le passé. C’est vrai qu’on s’appuie sur le passé, on le respecte, mais les réalités d’aujourd’hui ne se font pas avec les joueurs du passé. Maintenant, personne ne sera exclu, mais il faut voir dans quel état de forme et de performances sont les joueurs », a déclaré le Français dans une interview accordée à Galsenfoot.

Le technicien de 60 ans qui connait bien l’Afrique, n’a pas peur des concurrents qui sont en compétition : « Hervé Renard a du travail. Il est à la CAN avec la Zambie. Si le Sénégal veut se qualifier pour la Coupe du monde 2014, je ne suis pas sûr qu’il attendra jusqu’à la fin de la CAN-2013 pour se trouver un sélectionneur. C’est la même chose pour Claude Le Roy qui est à la tête de la RDC. Son équipe joue la Coupe d’Afrique. Vont-ils abandonner ou renoncer à la CAN pour l’équipe du Sénégal ? Mais attendez, il faut être réaliste. Il ne faut pas prendre toutes les choses au pied de la lettre. Si on doit évoquer tout cela, il faut être sérieux et évoquer la situation des entraîneurs en lice ».

 

Publié par Nicolas Coutain pour Africa Top Sports

Nicolas / ATS