Actu Togo : la sélection s’enfonce dans la crise !

La sélection nationale du Togo traverse une grave crise à la veille de la CAN. Alors que l’équipe devra être très forte pour surmonter le groupe baptisé de la mort – Algérie, Côte d’Ivoire et Tunisie-, la sélection est clairement scindée en deux.

Une nouvelle épreuve pour la sélection togolaise déjà dramatiquement marquée par la tragédie de Cabinda en 2010 lors de la Coupe d’Afrique des nations en Angola, où le bus de la sélection togolaise avait été mitraillé par des rebelles –  Le chauffeur du bus, l’adjoint du sélectionneur Hubert Velud et l’attaché de presse avaient été tués-

Emmanuel Adebayor, l’attaquant de Tottenham, qui avait accepté de reporter le maillot national après avoir longtemps boudé la sélection, vient de claquer une nouvelle fois la porte ! Il évoque  un climat «malsain» au sein de la sélection dirigée par Didier Six. Et ce soir, on apprend que deux autres joueurs auraient décidé de le suivre !  D’après le quotidien français l”Equipe.fr,  « Kossi Agassa, le gardien de Reims, devrait également se mettre en retrait de la sélection, tandis que la participation d’Alaixys Romao (Lorient) est incertaine ».

Après avoir publié un communiqué annonçant sa suspension à titre provisoire à sa participation à la CAN 2013 avec les Eperviers du Togo, Emmanuel Adebayor aurait été menacé et il vient de mettre en garde les auteurs de ces écrits : « tout les messages haineux ou menaces physiques qui parviennent à la Page depuis quelques heures feront l’objet de poursuites judiciaires envers les personnes concernées » peut on lire sur le mur de l’attaquant des Spurs.

L’ancien joueur de Manchester City a en effet fait un communiqué lu sur Fréquence 1 (radio basée à Lomé au Togo) indiquant pourquoi il en jouerait pas avec le Togo la phase finale de la Can 2013 avec l’Afrique du Sud. « L’international  togolais et capitaine des éperviers, Shéyi Emmanuel ADEBAYOR porte à la connaissance du public sportif togolais qu’il suspend provisoirement  sa carrière internationale au sein de l’équipe nationale du Togo et du coup ne participera pas à la prochaine coupe d’Afrique des Nations en Afrique du Sud »

Adebayor ajoute que cette décision est  indépendante de sa volonté mais est motivée par «l’ambiance un peu malsaine qui règne dans le nid des Eperviers et qui n’augure pas une bonne prestation de l’équipe pour atteindre ses objectifs. »

Aujourd’hui, on apprend que Didier Six, l’entraîneur envisage même de démissionner :  » Je me donne 48 ou 72 heures pour donner ma réponse. J’attends de voir ce qui va se passer avec d’autres joueurs »

La situation est d’autant plus tendue que Gabriel Améyi, président de la FTF (Fédération togolaise de football) ne fait pas non plus l’unanimité au sein de son bureau exécutif. Dans un long courrier qu’Africa Top Sports s’est procuré, Tino Adjété, 2ème vice-président de la FTF invite M. Améyi à se tourner vers la réconciliation pour la réussite de la CAN 2013. Tino Adjété aussi président de Tigre Noir Zéphyr, club de D2 au Togo, n’a pas manqué d’envoyer quelques piques à son patron.  « Plus personne n’est disposée à revivre les coûteuses tragédies de l’improvisation et les interminables drames de l’impréparation qui, malheureusement, sont devenus la marque caractéristique de la présence du Togo aux rendez-vous internationaux du football. Vous conviendrez avec moi qu’il est désormais impérieux de rompre avec cette triste réputation et inscrire la participation de notre équipe nationale dans une dynamique vertueuse et honorable qui, en dehors des communiqués de presse, mobiliserait tous les enthousiasmes, particulièrement l’énergie, la détermination et l’engagement des joueurs appelés à défendre valeureusement les couleurs nationales ».

« Il y a bien longtemps que seul, vous vous êtes accaparé l’essentiel des rôles dévolus aux membres élus du Bureau exécutif de la Fédération Togolaise de Football (FTF). En ma qualité de vice-président, il ne s’agit plus de vous en dissuader maintenant. Mais, tant qu’à me dissocier de cette pratique abusive et intempestive devenue épidémique dès l’occupation du poste de président de la FTF, sur la base de mon expérience, je me sens la responsabilité de vous suggérer de faire les choses autrement que par le passé, et mieux pour cette fois-ci ».

« Choisissez de bien faire pour cette CAN; faites résonner la cloche différemment; rassembler tous les joueurs pour les motiver à une performance unique; éloignez-vous de la zizanie et de la manipulation des uns et des autres; semez l’enthousiasme dans l’ensemble de la famille sportive togolaise; réalisez l’union sacrée autour des journalistes sportifs et des sympathisants; faites mentir tous ceux qui ne se fient plus à la cloche de la FTF sachant qui la sonne solitairement; surprenez agréablement tous les regards qui sont portés sur le Togo à travers chacun de vos actes; agissez et ne laissez pas pourrir cette situation délétère. Rien que le choix du bien commun pour les prochains jours. Rien que ça! »

UN DEBUT D’INCENDIE ALLUME PAR ADEBAYOR…

On se souvient  qu’Adebayor avait vidé son sac. Pour rappel sa charge sur  Gabriel Améyi, président de la FTF (Fédération togolaise de football).« A la fédération, chacun pense à sa poche. Nous n’avons pas été réglés pour les primes de voyage de campement. Certains en ont eu, d’autres ont eu la moitié, etc. C’est dommage. Je ne sais pas comment on peut préparer une CAN comme cela. Lorsque les joueurs viennent me voir pour me demander leurs primes après le match, j’ai eu honte parce que je ne savais pas quoi leur dire. Quand le président me dit qu’il n’y a pas de primes, et que après la rencontre j’appelle les membres de la fédé marocaine pour savoir comment le match a été organisé et qu’ils me disent qu’ils ont versé 35.000 euros à Améyi pour ce match, je me suis demandé où allons nous ? L’argent est partie où ? Je ne sais pas. Est que le président ment ? Je ne sais pas. Mais pourquoi le gars de la fédération marocaine me raconterait des trucs fauxMoi je suis quelqu’un qui n’aime pas les mensonges. Quand j’arrive pour le match contre le Maroc et que les gars me disent on n’a pas de maillot d’entrainement et qu’on utilise juste deux jets depuis qu’on est là, j’ai appelé l’intendant pour lui demander. Lui non plus ne savait pas mais quand j’appelle l’un des responsables de la firme Puma que je connais depuis Monaco, et qu’il me dit qu’ils ont envoyé de nouveaux équipements depuis 3 semaines, j’ai été choqué. Alors quand mes coéquipiers m’appellent pour avoir des informations sur ces genres de choses et qu’on ne me dit rien je sais pas comment y répondre. C’est dommage mais c’est comme cela que les choses sont et le président ne fait rien. J’ai l’impression qu’il ne sait pas comment on prépare une CANMoi je suis content que le gouvernement ait mis en place les commissions pour bien organiser la CAN. Maintenant il faut savoir les gens qu’il faut placer dans ces comités pour faire le travail. Rappelez-vous, je vous ai dit après le match contre le Gabon que je veux aller à la CAN pour la gagner. Aujourd’hui, je ne sais pas si je dois changer d’avis. Mais à l’heure actuelle, je ne vois pas comment on va faire. Une CAN ne se prépare pas comme on le fait au Togo. Il est temps de changer pour que le football togolais change. Si on reste dans ces mêmes conditions, on va faire une CAN catastrophique. Si c’est le cas, je reste dans mon club pour me préparer et faire gagner mon club ».

PLUSIEURS JOUEURS SUIVENT ADEBAYOR…
Kossi Agassa, le gardien de but, avait dès samedi soutenu Adebayor : « A la fin du match, les joueurs sont partis voir le président de la Fédération. Il a répondu que le gouvernement togolais ne lui a pas remis les primes du match et que dès qu’il rentre à Lomé, il va voir avec eux sur place. Le gouvernement ne lui a donné de l’argent que pour les frais de déplacement et de campement. Ensuite, Adebayor a su qu’il (le président Ayémi, ndlr) a pris de l’argent de la part des autorités marocaines. Il a appelé le président pour lui demander s’il a reçu l’argent. Le président lui a répondu qu’il n’y a rien eu alors que Adebayor a eu la confirmation qu’il a bien reçu de l’argent ».

« Adebayor a raison de demander où est passé cet argent et de chercher à connaître la vérité. Je suis d’accord avec lui pour demander ce qu’il en est. Il faut que les choses aillent dans le bon sens ».

« Aujourd’hui, on ne va pas perdre de l’énergie à gauche à droite. C’est à nous les joueurs d’être solidaires et d’essayer de bien préparer la CAN 2013 car on sait ce qui est important pour nous. Pour les primes, le président nous a dit que le gouvernement togolais devait nous les donner, donc on attend pour les recevoir ».

Daré Nibombé  reconnait que la situation est grave. « L’équipe est divisée. Il y a des clans. On m’accuse moi et Serge Akakpo (autre joueur) d’être à la solde du président Gabriel Améyi. L’autre clan est conduit par Adebayor, Agassa et Romao ».  Le nouveau transfuge en Malaisie confie néanmoins détenir les clés d’une résolution de crise : « C’est possible de régler le problème au sein des Eperviers. Je vais appeler Sheyi après l’émission et je vais lui dire comment il faut sortir de crise. Tout ce qu’Adebayor a dit n’est pas faux, mais le moment n’est pas opportun pour faire cette sortie médiatique. Il y a une certaine crise de confiance entre le coach et Sheyi et entre Sheyi et le président ».

Le Togo peut-il se sortir de cette crise ?

Il le faudrait tant !

Emmanuel Adebayor doit-il jouer la Can ?

Voir les résultats

Loading ... Loading ...

Didier Six doit-il quitter son poste avant la Can ?

Voir les résultats

Loading ... Loading ...

Espérons que la crise soit gérée d’ici là !!!!

Publié par Nicolas Coutain pour Africa Top Sports

Nicolas / ATS