Amerique du Sud Venezuela : Le défunt président Hugo Chavez, un grand amoureux du sport – Dossier

«Nous avons reçu l’information la plus éprouvante et la plus tragique que nous puissions annoncer à notre peuple. À 16h25, aujourd’hui 5 mars, est mort notre commandant président Hugo Chavez Frias.»

 Cette déclaration du vice-président vénézuélien Nicolas Maduro venait mettre fin au suspense de la dernière lutte de Hugo Chavez.

Le président du Venezuela Hugo Chavez est décédé ce mardi à l’hôpital militaire de Caracas des suites d’un cancer du côlon. Arrivé au pouvoir en 1999, « El commandante »  comme l’appelait ses compatriotes a bouleversé le paysage politique sud-américain et même au-delà avec sa politique socialiste et anti-impérialisme. 

S’il était connu pour ses invectives envers le capitalisme politique, Hugo Rafael Chávez Frías (né le 28 juillet 1954) se permettait quelques sorties sur le sport. «Je respecte tous les sports » avait-il déclaré en août 2012.

L’ami de Diego Maradona se permettait aussi quelques piques : «Même en matière de football, les Européens se noient, avait-il déclaré, et je suis sûr que mes opposants supportent ces équipes ou les États-Unis», avait- il dit après les débuts difficiles des sélections des ces pays à la Coupe du monde de football 2010.

S’il n’aime pas les USA, le défunt président est pourtantun fan du Baseball.

Ainsi avait-il proposé d’organiser les World Series (finales du championnat des USA de baseball) de 2012 à Caracas en raison de la forte présence des joueurs vénézuéliens (9 dans les deux équipes).

« Je pense qu’il va falloir organiser les prochaines World Series  au Venezuela, parce qu’ils [les joueurs vénézuéliens] sont partout (…) Que ferait la Ligue de baseball si les Vénézuéliens n’existaient pas ? Le public s’ennuierait », expliquait l’anti-yankee à la télé quelques jours après sa réélection à la présidence du Venezuela.

Chavez respectait le sport car pour lui, « il y a sport et sport ». S’il appréciait -avec ironie- le Baseball, Hugo Chavez en revanche a fustigé le golf, et pour cause « Seul un petit-bourgeois peut jouer au golf, c’est un sport de bourgeois».

Poussant son aversion pour le golf jusqu’à décider de l’expropriation des clubs de golf de Maracay (dans les environs de Caracas) et de Caraballeda, pour en faire des parcs écologiques pour les enfants.

Sous son ère, le Venezuela organise la Copa America en 2007, la Vinotinto (sélection vénézuélienne de foot) menée par Juan Arango (Mönchengladbach) et Giancarlo Maldonado (Atlante, Mexique), avait atteint les ¼ de finale, une première de son histoire.

La Vinotinto habituellement bon dernier de la zone, échouait de peu pour la qualification à la Coupe du monde 2010.

Le sport olympique a retrouvé pour la seconde fois de son histoire le métal doré. Une médaille d’or gagnée par Rubén Limardo à l’épée masculine aux JO de Londres 2012.

Publié par Benoit DOSSEH pour Africa Top Sports

Benoit DOSSEH / ATS

Un commentaire

  1. Bonjour a tout le people et surtout a la famille de hugo chavel juste pour dire que la mort de notre père et frère nous fait mal tous et en moi il ne pas mort il dort pas le pouvoir de dieu merçi surtout a tout ce qui sont au pres de la famille a ce moment que la terre de nos enceintre le garde el protège ?

Comments are closed.