Actu Can : Les 10 Moments forts du Togo – Dossier

La CAN U17 ouvre ses portes le 17 avril prochain dans le royaume chérifien.

Une compétition qui réunira huit sélections nationales de football de cadets.

Depuis l’édition 2007, organisée à domicile, qui l’a vu échouer en finale, le Togo brille par son absence à cette joute.

Encore absent au Maroc pour le CAN U17, les Eperviers du Togo étaient de retour sur la scène continentale à l’échelle supérieure pour la CAN sud-africaine. Africa Top Sports vous propose une rétrospective : Le Togo à la CAN Afrique du Sud 2013 en 10 faits.
1. Partira partira pas

Avant cette épopée sud-africaine, des voix discordantes se font entendre pour le retour à la grande messe du football continental (après 2006).  Adebayor dénonce l’absence d’organisation et remet en question sa participation à la CAN. Il est suivi par Agassa Kossi.  L’autre Taulier de la sélection, Nibombe Daré prend le contre pied des déclarations de l’ancien joueur de Manchester City. Le chef de l’Etat, Faure Gnassingbé intervient pour calmer les esprits. Le départ pour l’Afrique du Sud est sauvé mais pas la caravane de la fin boudée…..

 

2. L’élimination difficilement acceptée
Qualifié pour la première fois de son histoire pour les quarts de finale, le Togo trébuche sur le Burkina Faso. Le coaching est mis en cause par les hommes forts de la sélection : Emmanuel Adebayor et Agassa kossi. Des voix se lèvent pour réclamer le départ de Didier Six…
3. Le banc se désolidarise
L’Adjoint du technicien français fait une sortie médiatique des plus surprenante. Tchanilé Tchakala accuse Didier Six d’avoir « plombé l’équipe » et de poursuivre  en ces termes : « Il avait tout mis en œuvre pour que l’équipe togolaise soit éliminée ». Le préparateur Alain Happe physique démissionne….
4. Six réagit
Mis au pilori, Didier six réagit sur le plateau de « Talents d’Afrique« . « Certains de mes joueurs ont pensé que c’était juste une étape pour les demi-finales (Ndrl, match contre le Burkina Faso) et c’était notre erreur. Les joueurs ont fait preuve de suffisance ». et de poursuivre plus loin : « J’ai toujours envie d’être entraîneur du Togo ». Et pour cause…..
5. La qualif historique
Même si ces évènements ont gangréné la campagne de la sélection togolaise, elle est de loin la plus réussie. Logé dans une poule difficile baptisée « le groupe de la mort », le Togo se qualifie pour la première fois de son histoire à un quart de finale de la Coupe d’Afrique des nations de football. Six et sa troupe s’emparent de la deuxième place derrière la Côte d’Ivoire après un match nul  (1-1) contre les Aigles de Carthage de la Tunisie. Une première après huit participations.
6. La Fédération se signale
Alors que le Togo célèbre sa qualification, la FFT est au cœur d’une  affaire avec la police. Le premier vice-président Hervé Piza au centre de cet épisode, déclarait au micro de LCF : « En tant que patriote, j’ai protesté contre l’arbitrage, mais j’ai surtout empêché Gabriel Ameyi de ne pas descendre sur la pelouse suite à un arbitrage calamiteux du sud africain Daniel Benett. La police sud africaine qui ne comprenait pas ce qui se passait m’a brièvement interrogé et quand j’ai décliné mon identité, ils m’ont plutôt présenté leurs excuses »
7. Le premier d’Adabayor
Aussi incroyable que cela puisse paraître, c’est au cours de la CAN 2013, que le fer de lance de l’attaque togolaise a corrigé une anomalie : son premier en phase finale. L’attaquant des Spurs de tottenham a inscrit ce premier but face aux Fennecs d’Algérie (son seul but de la campagne).
 8. Une première au sifflet

Ce premier but du capitaine de la sélection togolaise  n’a pas été le seul fait de ce match. A trois minutes de la fin de la rencontre, la cage du portier togolais est déséquilibrée.  L’arbitre accorde un incompréhensible 13 minutes de temps additionnel. Cela ne peut empêcher le Togo de battre l’Algérie 1-2.
9. L’entrée en Lice face aux Eléphants
On ne pouvait demander mieux (ou pire selon votre analyse) pour le bal d’ouverture. Après la cacophonie qui a émaillé le départ en Afrique du Sud, les Eléphants étaient le premier obstacle à affronter. Alors qu’on s’attendait à une démonstration de Didier Drogba et ses coéquipiers, l’on a été surpris par une équipe togolaise joueuse. Elle s’incline sur le score de 2-1. Une défaite honorable qui allait mettre l’équipe en position de conquérants…

 

10. La fin comme le début
« Il nous a fallu quatre jours pour trouver un avion »,
a déclaré dans une interview le capitaine Emmanuel une dizaine de jour après la fin de la CAN des Eperviers. L‘Après CAN a été comme l’avant CAN. Eliminés au stade des quarts de finale, les Eperviers ouvrent le sac à crise dont le foot togolais semble vouloir s’octroyer la palme. L’entraîneur est décrié. Son coaching est mis en cause.

Publié par Benoit DOSSEH pour Africa Top Sports

Benoit DOSSEH / ATS