Combats Sénégal lutte : Les 150 kg de Balla Gaye II divisent l’arène sénégalaise

Au fur et à mesure que la date du 2 juin approche, les débats et détails autour de la confrontation entre Balla Gaye II et Tapha Tine se multiplient. Après le problème de complicité mystique  évoqué sur notre site ce mercredi, la nouvelle question suscitée est le poids de 150 kg de Balla Gaye II. Un poids qui divise les férus et les spécialistes.
 » Pour ce combat l’objectif visé en termes de poids pour mon lutteur est de 200 kg..donc les 150 ne me font pas peur » a estimé sans ambages Balla Gaye 1, l’entraîneur de l’école de lutte Balla Gaye et homonyme du lutteur Balla Gaye II.
Ancien lutteur dans les années 80 à 2000, il dit que  » Balla Gaye son poulain a besoin d’un vrai poids de lourd pour pouvoir rapidement en finir avec Tapha Tine le jour J. Et que ceux qui craignent que cela puisse lui poser problème ne comprennent pas trop le travail qu’ils ont entrepris pour ce combat, au niveau tactique« .
Mais pour le Dr Raymond Diouf, médecin cardiologue et spécialiste de la lutte en tant que vice président du comité national de gestion ( CNG) de lutte du Sénégal  » il n’est pas acceptable ni bon pour la santé d’augmenter son poids en un temps record. C’est grave pour la santé » .
Mor Fadam,  lutteur olympique et ancien prétendant au titre de Roi des arènes pense lui aussi que  » ce poids de Balla Gaye II n’est pas bon pour lui. Balla a intérêt que le combat ne dure pas. Car si cela devrait être le cas, il aurait d’énormes difficultés sur le plan de la récupération vu son poids. Avoir une certaine masse est une chose, pouvoir la gérer comme on veut en est une autre. Comme quoi Balla Gaye II devra bien gérer ce combat en termes de rapidité tactique pour ne pas trop se fatiguer ».
 Boy Bambara, lui aussi ancien lutteur, devenu entraineur de lutte ( il est de la génération du père de Balla Gaye II, Double Less) n’est pas convaincu : « Balla Gaye II ne fera qu’une bouchée de Tapha Tine car ce poids ne l’empêchera pas de marcher sur son adversaire et le pulvériser en quelques secondes ».
Après un séjour de 22 jours aux Etats Unis , Balla Gaye II qui  » avait réclamé à son départ aux médias, je pars pour récupérer ma force que j ai gardée là bas » , est revenu avec une masse extraordinaire  entre 40 et 50 kg.
Il pesait avant son départ pour les Etats-Unis entre 100  et 110.
Ce qui relance une forte suspicion de dopage dans l’arène sénégalaise où de plus en plus les lutteurs optent pour une préparation aux Etats Unis ou en Europe avec à leur retour une masse musculaire  très différente, due, parait-il, à une meilleure alimentation ou à un entrainement plus rigoureux….

 

Publié par Oumar DIARRA pour Africa Top Sports

OumarouATS