Ils ont dit Exclu ATS : Rencontre avec Muriel Razafintsalama, championne de rallye…

000 murielNombreux encore sont ceux qui estiment que le rallye est un sport viril, façon de dire que c’est un sport de mecs. Muriel Razafintsalama a pourtant réussi à se distinguer dans cette discipline. Originaire de Madagascar, elle est tout simplement Championne de La Réunion des Rallyes 2012 des copilotes aux côtés de Mamisoa Rajoël qui n’est autre que son mari (Vice Champion chez les pilotes). Ce charmant équipage, en rallye comme en ville, est multiple Champion de l’Ile en groupe R. Africatopsports a rencontré Muriel qui a bien voulu nous parler de la saison 2013, de son rôle de mère de famille et de leurs projets.

 

Africatopsports : Bonjour Muriel. Vous êtes Championne en titre de la Réunion en Rallye mais le début de la saison 2013 a été un peu laborieux pour vous. Comment envisagez-vous la suite de la saison ?

 

Muriel : C’est vrai que la saison a plutôt mal commencé pour nous avec un accident dès la première manche. Notre voiture a été complètement détruite et nous avons dû construire une toute nouvelle caisse. Et tant qu’à construire, on a opté pour le groupe F2014. La raison en est qu’en groupe R la voiture plafonnait, et Mamisoa avait tendance à surpiloter pour suivre le rythme de nos adversaires dont les voitures sont plus compactes et plus maniables comme les DS3 et Clio. Le gain en puissance est évident : 20 ch en plus alors que la voiture a perdu du poids mais on a encore manqué de motricité au rallye de Saint Joseph (2è manche). Nous avons apporté quelques modifications sur les réglages, la voiture est maintenant beaucoup plus adaptée à notre style et on est fin prêt pour la troisième manche au Tour Auto de La Réunion.

 

Africatopsports : Vous êtes “Equipage Officiel Honda” qu’est ce que cela implique-t-il?

 

Muriel : Effectivement, notre collaboration avec Honda et son importateur à La Réunion Sogecore date depuis de plusieurs années. D’ailleurs, nous même, nous sommes Agent Honda à travers notre garage, Joël Technic Auto. L’avantage est que les frais de fonctionnement de la voiture- développement, pièces et carburants- sont pris en charge par Honda. Et les pièces qu’ils nous fournissent sont des pièces spécialement développées pour la compétition.

 

Africatopsports  : Un équipage “Mari et Femme” comment ça se passe? Quels en sont les avantages et les inconvénients ?

 

Muriel : Il y a beaucoup plus d’avantages que d’inconvénients. On ne se dispute jamais dans la voiture (rires). On s’entend très bien et il y a une confiance mutuelle. Personnellement, je connais les rythmes de Mamisoa, s’il roule moins vite ou s’il force trop sur la cadence alors j’adapte en conséquence la lecture des notes. Le plus important est la confiance. L’inconvénient est que nos enfants souffrent un peu en période de rallye surtout pendant les reconnaissances où parfois nous ne rentrons à la maison qu’à 1heure du matin.

 

Africatopsports : Comment vous organisez vous entre votre vie de famille, le travail et le rallye ?

 

Muriel : On doit y faire face et il il faut savoir s’organiser. En tant que femme la famille reste ma première priorité. Je surveille de près l’étude de Stéphanie et Mathieu (ses enfants, ndlr). Heureusement que j’ai une amie qui s’occupe d’eux pendant les reconnaissances. Pendant les jours de rallye, ils nous suivent et on se voit au parc d’assistance. Sinon, Mamisoa et moi nous somme collègues de travail au garage.

000 muriel1

Africatopsports : Quand est ce que vous avez débuté en rallye ?

 

Muriel : Euh … Ca fait presque 14 ans. J’ai débuté avec Mamisoa avant même que nous avons eu notre premier enfant, notre voiture était une Civic groupe A. Puis nous sommes passés sur une Integra avant la Civic Type R.

 

Africatosports : Et est qu’il y a eu des moments où Mamisoa était copiloté par une autre personne. Aviez vous alors des appréhensions ?

 

Muriel : Ce n’est pas vraiment de l’appréhension même si en ce temps là Mamisoa sortait de la route. Mais j’ai vu que l’entente entre Mamisoa et le copilote n’était pas parfaite. Entre lui et moi il y a une vraie osmose. Mamisoa est un pilote qui se fie beaucoup aux notes. Nous sommes du genre à rouler aux notes, on n’apprend pas par cœur les spéciales.  Et en cas de spéciale nouvelle, avec une autre personne, il peut éprouver de la difficulté dans les prises de notes.

 

Africatopsports : A part le rallye à La Réunion, quels sont vos projets ?

 

Muriel : Il y en a quelques un en cours de finalisation. Mamisoa va faire une course sur circuit à Spa Francorchamps avec une Civic identique à la notre. A part cela, nous avons toujours voulu faire un rallye en IRC ( anciennement Intercontinental Challenge Rally, actuellement fusionné avec le championnat d’Europe pour devenir l’ERC, ndlr), et notre sponsor POKKA nous a informé qu’il y a déjà une voiture disponible pour quelques courses.

 

Africatopsports : Et pour Madagascar ?

 

Muriel : Eh bien, si on nous en donne l’opportunité … (sourires)

 

Africatopsports : Si Stéphanie et Mathieu vous annoncent qu’ils vont faire du rallye. Que dirait leur mère ?

 

Muriel : Stéphanie a déjà prévenu qu’elle va me remplacer « quand Maman partira en retraite » (Muriel en retraite, ce sera encore pour longtemps, ndlr). Pour le moment, je lui demande parfois de recopier mes notes et elle s’en sort parfaitement. Mathieu, quand à lui, a dit qu’il veut devenir « pilote comme Papa ». Nous, en tant que parents, on leur a juste dit « qu’ils peuvent faire du rallye mais ils doivent d’abord bien travailler à l’école et poursuivre leurs études comme Papa et Maman»

 

Un commentaire

  1. ADAM YACHINE

    Nous sommes fiers de toi et de Mamisoa.

Comments are closed.