Athlétisme Stella Akakpo: la Franco-togolaise ne veut pas rendre sa médaille des Mondiaux !

akakpomedlVous connaissez déjà l’affaire. L’équipe de France de relais féminin 4×100 a été disqualifiée pour un relais hors zone, après avoir terminé 2è lors de la finale courue dimanche à Moscou. Ce sentiment de triche a dû mal à passer chez les sprinteuses. Stella Akakpo, la benjamine de l’équipe et dernière relayeuse dans le stade de Luzhniki crie à qui veut l’entendre que sa médaille d’argent est pour elle, rien que pour elle.

« C’est la mienne, je la garde. Elle restera chez moi. Elle est gravée à mon nom, je ne vois pas la nécessité de la récupérer. Vu comment ils nous ont disqualifiées, ils pourraient au moins avoir la gentillesse de nous la laisser. C’est notre seul souvenir« , explique Stella Akakpo à France24. « Si on avait été un autre pays, on aurait aussi porté réclamation. Mais après il y a une façon de faire. Donner des médailles et les reprendre, c’est inhumain et antisportif. C’est très dur à accepter« , ajoute t-elle.

Elle ne cache pas non plus que le déroulement de leur course leur a mis la puce à l’oreille mais elles se sont fiées aux juges qui ont validé à plusieurs reprises la compétition. « Au début, c’est vrai, on n’a pas sauté de joie. Mais les juges ont validé la course à plusieurs reprises. À partir du moment où on a eu les médailles, on pensait que plus personne ne pouvait nous les retirer« , regrette t-elle.

La Franco-togolaise est rentré avec sa médaille à Paris et compte bien la garder. Sa coéquipière Myriam Soumaré n’en revient pas non plus du scénario de cette finale.

Publié par Steven LAVON pour Africa Top Sports

Rédacteur en chef à Africa Top Sports. Premier portail sportif Africain. http://www.africatopsports.com