Afrique Sénégal- AG fédé foot: Le ministre des sports « pris à parti », obligé de « s’enfuir »

La cérémonie d’ouverture de l’assemblée générale de la fédération sénégalaise de football qui se tient ce samedi 24 août a été très mouvementée. Le ministre des Sports du Sénégal a quitté en catastrophe.

mBAGNIK nDIAYEAlors que tout semblait bien se passer, le discours du ministre des Sports Mbagnick Ndiaye qui présidait la rencontre au nom de l’Etat du Sénégal a jeté un froid dans la salle.

 » Vous avez beaucoup de problèmes sur le plan administratif.Il vous faut travailler davantage dans le sens de régler toutes ses situations de nature à ralentir le football sénégalais » dira t-il d’emblée.

Avant d’ajouter  » pour ce qui est du financement du football, il n’est plus question que l’Etat continue à mettre de l’argent pour des gens qui ne gagnent pas. Vous irez vous même chercher des financements pour le football« .

Des propos qui n’ont pas eu l’heur de plaire à certains membres de la fédération et autres structures qui ont  » dénoncé ce mauvais discours au moment où le football sénégalais a besoin de se souder ».

Certains de rappeler que  » ce même ministre des Sports ne doit pas parler d’argent mal financer dans le football car en 2002 après le mondial il a fait partie des responsables épinglés et qui été obligés de payer une caution ( NDLR: il avait payé 8 millions de FCFA) pour échapper à la prison« .

Et c’est sous les huées et des bousculades terribles jusque devant son véhicule que le ministre des Sports a quitté l’hôtel des Almadies de Dakar avec son garde du corps submergé.

Le président sortant de la fédération sénégalaise de football tentant vainement de convaincre les  » assaillants » de laisser le ministre partir et  en se mettant comme bouclier.

Une situation grave qui démontre encore combien le football sénégalais est miné par des tensions internes d’un autre temps.

Publié par Oumar DIARRA pour Africa Top Sports

OumarouATS