Afrique CM 2014: les pressions s’accentuent pour le retour d’Eto’o en sélection

Eto ARTICLESamuel Eto’o ne sera décidément pas laissé tranquille avant de revenir en sélection. Depuis qu’il a décidé de prendre sa retraite internationale, le joueur de Chelsea ne cesse de subir des pressions. Cette fois-ci, c’est l’association des dignitaires et chefs traditionnels Bassa-Mpo’o-Bati du Cameroun, qui le supplie de changer de décision.

Dans une lettre envoyée la semaine dernière à l’ancien joueur d’Anzhi, ces derniers disent avoir appris avec « amertume » sa décision.

« C’est avec amertume que nous : tes parents, tes grands parents, patriarches et dignitaires du peuple Bassa – Mpo’o – Bati du Cameroun, avons appris votre triste décision de quitter l’équipe nationale pour des raisons qui vous sont propres », peut-on lire dans la correspondance. Après lui avoir rappelé ses nombreuses contributions tant sur le plan sportif que social, les dignitaires et chefs traditionnels Bassa-Mpo’o-Bati ont émis un vœu : celui de le voir revenir au sein de l’équipe nationale, ne serait-ce que le temps de la Coupe du monde.

« Nous vous conseillons de revoir votre douloureuse décision et si ce n’est pas si évident, accepter de raccrocher après avoir conduit l’équipe nationale au Mondial 2014 », ont-il écrit.

Avant la sortie de ces dignitaires Bassa, village d’origine du quadruple Ballon d’or africain, c’est  le syndicat national des footballeurs camerounais qui est monté au créneau pour supplier Eto’o de revenir sur sa décision. C’est dire combien de fois l’attaquant de Chelsea est important dans l’effectif du Cameroun. Il l’a d’ailleurs prouvé à plusieurs reprises. Pourra-t-il résister à toutes ces pressions ? Le temps nous le dira. Sauf que la rencontre entre le Cameroun et la Tunisie comptant pour les barrages du mondial brésilien se pointe déjà à l’horizon. Elle aura lieu le 13 octobre prochain, et le staff technique des Lions Indomptables souhaite mettre Samuel Eto’o fasse à ses responsabilités en le convoquant. Une pression de plus !

Publié par Rodolph TOMEGAH pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com