Afrique Côte d’Ivoire : Lamouchi « la Côte d’Ivoire d’abord »

LamouchiSabri Lamouchi veut marquer un grand coup. Le sélectionneur des Eléphants de la Côte d’Ivoire est plus soucieux de l’intérêt général de la Côte d’Ivoire. Il l’a dit lundi face à la presse.

L’intérêt général passe avant tout

« Je rêve du Mondial. C’est le rêve de tous les Ivoiriens. Mais il ne faut pas qu’on s’arrête à ma personne car elle importe peu ». C’est en ces termes que le technicien franco-tunisien a exprimé son désir de voir taire les intérêts personnels au profit de la cause commune des Ivoiriens qui affrontent en barrages les Sénégalais le 12 octobre prochain en vue d’une qualification pour le mondial 2014. « La qualification de la Côte d’Ivoire relève de l’intérêt général. Et je demande aux supporters de ne pas s’inquiéter sur la volonté de leurs joueurs d’y parvenir », à tranché Sabri Lamouchi qui surprend davantage par cette phrase : « Ce n’est pas important que Sabri Lamouchi fasse sa première Coupe du Monde. Ce qui est important, c’est que la Côte d’Ivoire fasse sa troisième Coupe du Monde. Les joueurs savent qu’ils doivent se sublimer pour battre les Sénégalais ». Affichant un optimisme à toute épreuve et refusant de s’offusquer devant les critiques acerbes dont il fait l’objet, le Sélectionneur des Eléphants a invité ses détracteurs à se départir des conjectures et à ne retenir que l’essentiel.

 Lamouchi justifie ses choix

D’abord par rapport à la présence de Max Gradel qui sort d’une blessure, M. Lamouchi parle de « l’importance » de l’état d’esprit du joueur pour le groupe. « Il est de ma responsabilité de faire appel à tous les joueurs qui peuvent apporter quelque chose au groupe », a-t-il expliqué. S’agissant du retour de Kolo Touré en sélection après neuf mois d’absence, le technicien franco-tunisien a souligné que l’expérience des grands rendez-vous du sociétaire de Liverpool pourrait être « bénéfique » aux Eléphants.

Enfin, Sabri Lamouchi a réfuté la rumeur d’un « différend » qui l’opposerait à Emmanuel Eboué, non convoqué contre le Sénégal. L’entraineur a plutôt relevé la méforme passagère du joueur tout en souhaitant que l’arrivée du chevronné Roberto Mancini à la tête du banc de Galatasaray lui soit bénéfique.

« Le scénario idéal, ce serait de gagner et ne pas prendre de but », a conclu le coach ivoirien sur le match qui oppose son équipe le 12 octobre au Sénégal d’Alain Giresse.

Publié par Equipe rédaction pour Africa Top Sports

L'équipe de la rédaction d'Africa Top Sports