Afrique du Sud Rallye : Mangat et Charger Champions d’Ouganda et du Kenya

Si le monde le monde a célébré le sacre de Sébastien Ogier, le nouveau roi de la planète rallye, l’Ouganda et le Kenya ont également fêté leurs nouveaux Champions nationaux, il s’agit respectivement de Jas Mangat et de Baldev Chagger.

_000 garySub vs Mitsu, avantage Mitsu 

On a assisté le week end dernier à un véritable festival  de rallyes en Afrique  avec 4 épreuves majeures tout aussi passionnant les uns que les autres. Dès le Jeudi 03 Octobre, le 13è Tour de Tana, 4è manche du Championnat de Madagascar, s’annonçait crucial pour les prétendants au titre. C’est Mathieu Andrianjafy qui décroche la timbale, au terme de 3 jours très exigeants pour les mécaniques et les hommes. Premier leader de la course, Patrick Solofonirina, alias Boom (Mitsubishi EvoX) était le seul à pouvoir suivre le rythme effréné imposé par Mathieu, jusqu’au début de la dernière journée avant que le pilote de l’Evo9 n’enclenche la vitesse supérieure pour filer vers sa troisième victoire de la saison. L’écart entre les deux hommes sur la ligne d’arrivée est d’une minute 24 secondes.

La pluie tombée juste avant le rallye a faussé les notes de concurrents prises le week end précédent. Les spéciales sont devenues très glissantes et plusieurs pilotes, entre autres le Champion en titre  Oliver Ramiandrisoa (Subaru N14), Haja Danielson (Subaru N8), Ramima (VW Golf)  ou le Français Patrick Caillabet (Peugeot 205), ont fait des sorties de routes. Mamy « Ice Man » Rajoelisolo  sur une Subaru Groupe M (l’équivalent du Groupe S en Afrique) brouillait les cartes au milieu des Groupe N plus performantes mais  la transmission de sa monture va lâcher lors da la dernière journée. C’est finalement Guillaume « Guiguibone » Andrianjafy qui monte sur la dernière marche d’un podium 100% Mitsubishi. Dom Raherison sur une Volkswagen Golf s’impose dans la catégorie des voitures à 2 roues motrices. Sur les 36 voitures au départ, 11 ont rallié l’arrivée le Samedi dont la Peugeot 204 de Bera Ralalarison.

Si Olivier a pratiquement perdu toute chance de succéder à lui-même, Mathieu a fait un grand pas vers un second sacre après son premier titre en 2008. Toutefois, Boom et Guiguibone restent en embuscade d’autant plus que la dernière manche est de coefficient 2, en l’occurrence le Rallye International de Madagascar ou RIM, dernière manche du Championnat d’Afrique.

Mangat vs Jassy acte 1 

Un des pilotes engagés sur ce RIM s’est distingué ce week end (5-6 Octobre). En effet, l’actuel leader du Championnat d’Afrique (ARC), Jas Mangat, a gagné l’Independance Rally et garde ainsi sa couronne de Champion d’Ouganda. Il a mené le rallye de bout en bout alors que le Seb Ougandais – Ronald Sebuguzi (Mitsubishi Evo9), le dernier pilote qui pouvait empêcher son sacre a abandonné. Mangat a piloté pour l’occasion son ancienne Subaru N12B au lieu de la Mitsubishi EvoX R4 pour une raison qu’on devine aisément. La marque aux 6 étoiles a dominé ce rallye avec 8 représentantes parmi les 11 voitures à l’arrivée. Black Widow et Satwinder Singh Saini assurent un podium 100% Subaru. Les 3 autres places reviennent à  des Toyota 2 roues motrices, dans l’ordre : Leila Blick (Toyota RunX, 5è au général), Ismael Otega (Toyota Run X, 6è) et Mansur Lubega (Toyota Levin, 8è). 000 11

Ce titre donne surtout un avantage psychologique à Mangat dans la lutte pour le titre continental car son ultime adversaire, Jassy Singh, qui a privilégié l’ARC ne pourra plus être sacré Champion Zambie, un titre déjà acquis par Ken Mukosa. Le deuxième acte de la confrontation à distance entre les deux hommes avant le RIM aura lieu le week end prochain. Jassy Singh s’alignera au départ du Monze Rally en Zambie, qui verra le retour de Mohammed Essa sur la Subaru R4.

Le titre, il suffisait pour Baldev Charger d’une dixième place lors du KCB Guru Nanak Rally (6 Octobre) pour l’obtenir. Baldy est sacré à l’issue de cette 7è manche kenyane et avec la panache car il monte sur la plus haute marche du podium du Guru Nanak devant Ian Duncan le Highlander et Carl « Flash » Tundo. Encore un podium 100% Mitsubishi. Ce trio a d’ailleurs trusté toutes les victoires cette année, et quasiment tous les podiums avec toutes les combinaisons possibles.

La marque aux 3 diamants s’est offerte autre podium intégral au 10è rallye de Bouaké en Côte d’Ivoire avec le tiercé Gary Chaynes, Soumaoro Moriféré et Marc Molinié. Ce rallye marque la fin d’une longue série de deuxième place pour Kévin Ligonnet. Le pilote de la  Subaru N12B ne termine que 4è et a dû céder le fauteuil du leader du Championnat à Gary Chaynes, détenteur de 4 victoires cette année.

Le « Petit Prince » du rallye ivoirien (Evo9)  comptait déjà plus de deux minutes d’avance au terme de l’étape de Samedi, disputée sous la pluie et de nuit. Il a juste déroulé  le Dimanche laissant à « Soum » (Evo9) le loisir d’attaquer au max mais ce dernier échoue à 26 secondes de la victoire,  10 unités devant Molinié le vainqueur de la 9è édition en … 2001. Ligonnet est pointé à 1 minute 50 du vainqueur et derrière c’est le trou. Patrick Artault (Evo9) clôt le top5 avec une pénalité de  25 minutes. Maxime Abondio s’impose dans la catégorie 2 roues motrices au volant d’une voiture à propulsion arrière, une Toyota AE86 – l’ancêtre de la Celica – devant l’autre rescapée des 2 roues motrices, la Citroën Xsara de Luigi Bottari. Deux manches restent à disputer pour désigner le Champion de Côte d’Ivoire.

Nous terminerons ce survol des rallyes du week end par le Cymot Rally en … Namibie. Eh oui, ce petit pays de l’Afrique austral a également un Championnat. En fait, c’est une sorte de Championnat régional pour les pilotes Sud Africains. C’est Dirk Cornelissen sur Subaru Impreza qui s’en sort vainqueur devant Allan Martin et sa Polo S2000 Challenge et  Riian Olivier également sur Subaru Impreza.