Afrique Sénégal / Revue de presse hebdomadaire: La défaite des Lions (3 à1) face aux Eléphants, au menu

En match comptant pour la manche aller du dernier tour des éliminatoires de la coupe du monde 2014, les Lions qui ont fortement chuté samedi face aux Eléphants de la Côte d’Ivoire, font les choux gras de la presse sénégalaise dans son ensemble en ce début de semaine.

SOLEIL (1)Pour le quotidien sportif TOUT LE SPORT, c’est clair «  Y’avait pas match ». Pour ce journal «  les Lions ont commis de fautes de débutants avec entre autres un projet tactique foireux, mais surtout une faillite des leaders comme Papis Cissé et Mohamed Diamé qui n’ont été que l’ombre d’eux-mêmes ».

Pour TLS « la prestation du Sénégal a mis à nu des carences individuelles et tactiques qui n’incitent pas à la confiance par rapport au match retour ». Un match retour pour lequel, le coach Alain Giresse appelle «  à y croire ». Selon le technicien Français des Lions « cette, il est vrai augmente la difficulté du match retour fatalement. Mais il faut toujours y croire“.  Mais pour l’autre quotidien sportif sénégalais STADES « il faut chercher les raisons qui ont fait sombré les Lions dans jeu balbutié et des individualités ivoiriennes qui ont encore fait la différence ». Pour l’envoyé spécial de STADES «  comme l’an passé, les Lions devront remonter deux buts, aux expérimentés Eléphants ».

Donnant la parole à Alain Giresse ce dernier affirme « qu’il faut encore y croire malgré l’écart de 2 buts à remonter ».

STADES (4)A l’image de Moussa Sow selon qui «  le mondial ne s’est pas encore envolé ».

Le journal semble aussi impliquer «  les choix de Giresse qui en lieu et place de Dakar où il fait chaud avec le même climat qu’à Abidjan avait choisi Paris où la fraicheur est déjà de mise ».

Momo Diamé le capitaine des Lions a suscité aussi un débat laissant entrevoir «  un cas Diamé ». Pour le chroniqueur de ce journal «  depuis quelques rencontres, le capitaine des Lions ne satisfait personne, il ne donne jamais satisfaction ».

Certains spécialistes de demander simplement à Giresse « de revoir ses choix en vue du match retour prévu à Casablanca le 16 novembre prochain ».

WAA SPORT parle quand à lui de « film d’horreur à Abidjan pour les Lions ». Pour ce journal «  c’était du n’importe quoi »

Drogba, Yaya Touré, Kalou et Gervinho ont bousculé une équipe du Sénégal en totale perdition.

« Les Lions ont frôlé la correctionnelle, mais sortent avec un match qui entretient l’espoir. Toujours est-il qu’une fois de plus, les Ivoiriens ont été supérieurs face aux Sénégalais » écrit WAA SPORT.

Un journal qui ajoute que la défaite s’explique sur quatre dimensions : le manque d’audace, la tactique mise en place, le choix des hommes et l’adversaire qui a fait son mauvais match mais a gagné.

En tous les cas, si Sabri Lamouchi se dit frustré par le «  but des Lions », Giresse quand à lui pense que « la préparation avait été effectuée mais que çà n’a pas marché. Mais que l’espoir est là ».TOUT LE SPORT

DIRECT INFO parle de « naufrage collectif avec une équipe méconnaissable ». Le SOLEIL DES SPORTS parle «  d’une histoire qui se répète après la défaite d’il y a un an. Mais pour Me Augustin Senghor «  il est temps que les joueurs prouvent qu’ils sont du haut niveau ».

L’OBSERVATEUR sans état d’âmes parle «  de Lions qui ont été aplatis par les Eléphants ».

Là où pour la TRIBUNE DES SPORTS qui a donné la parole à un marabout féticheur très connu au Sénégal Koromack Faye selon qui «  les Lions ont été mystiquement neutralisés et qu’il n’est pas impossible de renverser la tendance. Mais mystiquement aussi les Lions ont été neutralisés. Mais aussi les Eléphants sont mystiquement bien appuyés ».

Publié par Oumar DIARRA pour Africa Top Sports

OumarouATS