Afrique du Sud Safari Classic 2013 : Le Suédois Blomqvist mène à mi course

Lundi 25 Novembre. Après 4 jours de course effrénée, les concurrents du Kenya Airways East African Safari Classic 2013 avait droit à une journée de repos dans le magnifique parc d’Amboseli. Une halte réparatrice pour les hommes et les mécaniques. Les mécaniciens n’ont pas chômé pour remettre en état les voitures mises à rude épreuve sur les longues spéciales, parfois très cassantes.

BlomqvistDimanche, la 4è journée était à l’image de cette première partie du Safari Classic 2013 : pleine de rebondissements. Le Kenyan Ian Duncan (Ford Capri) quittait Arusha, Tanzanie, en leader de la course mais il a crevé dans la première des 4 spéciales du jour, longue de 117km – la veille une spéciales de 154 km était au programme. De son côté, le Champion du Monde Suédois Stig Blomqvist a connu, tout au long de la journée un gros souci de frein. Gregoire de Mevius (Porsche 911) en profite pour prendre le commandement, pas pour longtemps car le Belge, qui en est à son premier Safari Classic va sortir de la piste dans la spéciale suivante. Il a pu repartir mais a perdu toute chance de victoire. A l’arrivée à Amboseli, il pointe à la 15è place du général à 1 h 17 minutes du vainqueur.

Ian Duncan a également galéré avec 3 crevaisons. Il a du finir la spéciale sur la jante. Toujours en proie à un problème de frein, la Porsche de Blomqvist est resté bloqué quelques minutes sur un talus. Le Sud Africain Geoff Bell sur une Datsun 260Z remporte cette deuxième spéciale de 116km mais « Le Stig » récupère le commandement à près de 2 minutes devant Duncan qui est alors sous la menace du Belge Gerard Marcy (Porsche 911) pointé à 11 secondes du Kenyan.

Ce sera serré jusqu’au bout !

Ian Duncan remporte la spéciale spectateur de 2 km près de Nairobi et réduit son retard de 9 secondes. Il en défalquera davantage dans la dernière spéciale mesurant 87km, remporté par le tout nouveau Champion de Kenya, Baldev Chager (Porsche 911), et a, par la même occasion, réussi à décrocher Marcy. Après 1.000 km de secteurs compétitifs, Blomqvist ne dispose que de 50 secondes d’avance sur Duncan. Marcy est relégué à 11 minutes mais c’est insignifiant sur le Classic. IanDuncan

Autant dire que tout reste à jouer. Avec le retour au volant de Chager qui l’a laissé à Onkar Rai sur la première partie du rallye, Duncan retrouve un allié face à Blomqvist et Marcy. Les camps Suédois et Belge ont perdu des jokers après l’abandon de Bjorn Waldegard (tonneau), alors qu’il était en tête, et la mésaventure de Gregoire de Mevius.

Le Kenya compte 3 équipages parmi les 10 premiers à la fin de la 4è journée, le Champion d’Afrique 1984, David Horsey (Porsche 911) est 7è provisoire au général juste devant le Français Philippe Vendromme (Porsche 911). Il y a également 3 équipages britanniques, Steve Perez (Datsun 260Z) est 5è. John Lloyd sur la voiture la moins puissante du plateau, une Ford Escort RS1800, se classe 9è et Andrew Sidall (Datsun 260Z) ferme le top 10.

Les femmes sont bien là !

FerrariL’unique équipage féminin reste dans la course. Samira Khan et Chantal Young sont 38è sur 58 rescapés. La Ferrari Dino 348GT du Kenyan Marzio Kravos  et la Chevrolet Corvette du Néerlandais Michel Campaigne pointent respectivement aux 52è et 55è rang.

Les concurrents ont craint la pluie mais elle n’est pas tombée lors de ces 4 journées. Ainsi, les meilleurs pilotes ont tutoyé les moyennes imposées qui atteignaient 135 km/h sur certaines spéciales. Toutefois, le ciel reste menaçant et si la pluie vient à tomber les pistes deviendront de véritables patinoires.

Après la journée de repos à Amboseli, les concurrents auront encore 4 journées de course avant l’arrivée finale à Nairobi.