Afrique Carrière-Foot: Eclipsé par Kolo et Yaya, Ibrahim Touré veut faire aussi bien que ses frères

Ibrahim TouréVous connaissez Kolo Touré et Yaya Touré. Ils ne sont plus à présenter. Le premier, le plus âgé, a signé chez les Reds de Liverpool cette saison. Quant au second, élu Ballon d’Or africain il y a quelques jours, il est le maître à jouer de Manchester City. Mais, les deux garçons ne sont pas les seuls footballeurs de la famille Touré. Il y a aussi leur petit frère, Ibrahim Touré (Photo: au milieu, en jaune).

Formé à l’ASEC Mimosas où il a fait ses débuts, il fera un petit tour en Europe, sans succès, avant de se lancer sur les traces de certains clubs moyen-orientaux. Syrie, Egypte et Libye sont notamment les pays dans lesquels il a évolué. Actuellement, il joue dans le club champion du Liban, Safa, et est le meilleur buteur de sa formation avec sept buts.

Interrogé par nos confrères de Fifa.com, l’attaquant de 28 ans est revenu sur ses débuts et son parcours un peu mouvementé.

« J’ai commencé avec un grand club ivoirien avant de partir pour l’Europe. J’ai effectué des périodes d’essai avec plusieurs clubs, dont Ibrahim touré bisl’Olympiakos, mais je n’ai pas été prolongé », dit-il.

Toutefois, il aura la chance d’être retenu dans un club ukrainien, le Metalurh Donetsk. Mais, il n’y restera pas trop longtemps pour un certain nombre de raisons, même si les souvenirs sont bons. « Les conditions climatiques étaient très difficiles car je n’y étais pas du tout habitué, sans compter le niveau de jeu élevé. Malgré tout, j’ai réalisé de belles performances et inscrit de nombreux buts. C’est mon meilleur souvenir », confie le benjamin des frères Touré.

Après l’Ukraine, direction la France et Nice. Sans réussite toutefois. Aucun match disputé avec l’équipe A, parce que difficile de se faire une place dans une attaque composée de Bakary Koné, Souleymane Camara, Matt Moussilou ou David Bellion. A cela s’ajoute une blessure au dos qui finit par éloigner l’Ivoirien de la Ligue 1. Il atterrit à Alep en Syrie où il est recruté par d’Al Ittihad avant de rejoindre l’Egypte puis la Libye et finalement le Liban.

Pas facile d’être le Cadet de Kolo et Yaya

Kolo et YayaIbrahim en a conscience et sait qu’il ne lui sera pas facile d’égaler les succès de ses frères, notamment Yaya, qui brille sur les pelouses anglaises.

« Bien sûr, il y a une grosse pression sur moi où que j’aille car je suis le frère de Yaya et Kolo Touré », confirme le benjamin de la famille. « Mais il ne faut pas oublier que je suis attaquant, tandis que Yaya est milieu de terrain et Kolo défenseur », relativise-t-il tout en indiquant que ses frères lui donnent constamment des conseils.

Rêve-t-il de jouer un jour avec les Eléphants ? Oui. Même s’il ne sera pas dans l’équipe qui ira au Brésil en juin, il est à fond derrière la sélection nationale et espère rejoindre un jour Drogba et les siens.

Publié par Rodolph TOMEGAH pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com

Un commentaire

  1. courage reuf. continu tu atteindras ton objectif Inch’ALLAH.

Comments are closed.