Allemagne Michael Schumacher : affaire pénale classée, les assureurs soulagés ? – Réactualisé-

michael_schumacher_1238935c

C’est un grand ouf de soulagement qu’ont dû pousser aujourd’hui les assurances en apprenant que personne n’est à incriminer dans l’affaire Schumacher, comme Africa Top Sports.com l’a rapporté.

La procédure d’enquête ouverte sur les causes et les circonstances de l’accident de ski de du champion de F1 survenu le 29 décembre a été classée sans suite le 12 février.

« Aucune infraction n’a été relevée à l’égard de quiconque. L’accident s’est produit en zone hors piste« , a souligné Patrick Quincy dans un communiqué du parquet de la République d’Albertville, soulignant que « la signalisation, le balisage, le jalonnement et l’information donnée sur les limites de cette piste étaient conformes aux normes françaises en vigueur« .

Plongé dans un coma artificiel à la suite d’un grave accident survenu le 29 décembre 2013, alors qu’il s’était engagé dans un secteur hors piste de la station de Méribel (Savoie), en compagnie de son fils et d’un groupe d’amis, Michael Schumacher reçoit depuis le 30 janvier de moins en moins de sédatifs afin « d’entamer un processus de réveil qui pourra durer longtemps«.

L’enjeu est de taille. En cas de défaillance de la station de Méribel, ou de matériel de ski, la famille de Michael Schumacher aurait pu porter plainte et réclamer plusieurs millions d’euros de dédommagements ! Les enjeux étaient énormes.

On avait  appris que Michael Schumacher avait rédigé un testament quelques jours avant le drame !  On apprend que sa fortune personnelle est estimée à 1 milliard de dollars et qu’il a prévu de la diviser à parts égales entre les trois membres de sa famille, sa femme Corinna, et leurs deux enfants, sa fille et son fils.

Michael Schumacher  a épousé Corinna en 1995. Elle avait 26 ans. Le couple vit en Suisse avec ses deux enfants, Mick, 14 ans et Gina-Maria, 16 ans.

La station de Méribel ne sera sans doute pas attaquée :  «Aucune infraction n’a été relevée à l’égard de quiconque. L’accident s’est produit en zone hors piste», a souligné Patrick Quincy. La signalisation, le balisage, le jalonnement et l’information donnée sur les limites de cette piste étaient conformes aux normes françaises en vigueur»

Mais la famille de Schumacher peut encore  attaquer et saisir la justice civile ou administrative. «La responsabilité administrative relève ici de la commune, explique Me Patrick Nicolleau, avocat spécialisé dans le droit du sport et les dommages corporels. On considère qu’un domaine skiable est un ouvrage public et que la commune est garante de son bon fonctionnement. La famille peut l’attaquer en cas de dysfonctionnement dans l’entretien du domaine skiable – le hors-piste faisant partie de ce domaine. Elle peut aussi attaquer la commune pour son pouvoir de police: cette portion, qui fait la jonction entre deux pistes, étant souvent pratiquée par des skieurs, celle-ci aurait peut-être dû signaler un danger particulier, à savoir des rochers non visibles.»

Interrogé par l’AFP, le directeur général des services de la station n’a pas souhaité «faire de commentaire par respect pour la famille. Nous nous préoccupons davantage de la santé de Michael Schumacher, qui est un résident de la commune»

La semaine dernière, l’ancien pilote de F1 a surmonté une infection pulmonaire. En attendant, son épouse ne le quitte pas un instant depuis son admission à l’hôpital de Grenoble. 

Publié par Nicolas Coutain pour Africa Top Sports

Nicolas / ATS