Angleterre Olivier Giroud : jouer n’est pas tromper ! Sa précision sur son escort girl !

Une faute avouée est à moitié pardonnée, dit l’adage. Et une faute niée ? Après avoir défrayé la chronique en demandant des excuses publiques à sa famille et son club suite aux photos compromettantes parues dans la presse anglaise, Olivier Giroud revient à la charge et dit qu’il n’a pas commis d’adultère.

olivier-giroud

On connaissait le célèbre « sucer n’est pas tromper » du président Bill Clinton qui avait tenté de se justifier ainsi dans l’affaire Monica Lewinsky en 1998 après une petite gâterie de sa collaboratrice…

Voici donc une nouvelle formule qui va faire aussi le buzz : jouer n’est pas tromper.

C’est en gros l’aveu inattendu ce matin d’Olivier Giroud, l’attaquant français d’Arsenal surpris par la presse anglaise avec Celia Kay, une escort-girl dans une suite d’hôtel.

Cette précision intervient après ses excuses publiques dimanche sur Twitter : « je demande pardon à ma femme, mon club et mes fans »

Il est très commenté aujourd’hui comme en s’en doute…

 Olivier Giroud affirme qu’il n’a pas commis l’irréparable dans un nouveau tweet publié sur son compte officiel. «Une ultime précision quant à mes excuses…OUI j’ai fait une erreur mais NON je n’ai pas commis l’adultère! Que les choses soient claires... », a-t-il posté pour se défendre de ses multiples détracteurs.

En France, l’affaire Zahia avait ébranlé la carrière de Franck Ribéry et Karim Benzema en 2008. Mais les deux internationaux ont été relaxés le 30 janvier dernier.

On risque encore d’entendre beaucoup parler de l’affaire Olivier Giroud…

Publié par Nicolas Coutain pour Africa Top Sports

Nicolas / ATS