Allemagne Michael Shumacher : la guerre des communiqués ! Son agent répond au Dr Gary Hartstein et à la la Gazzetta dello Sport

Unknown

Ce serait la bonne nouvelle du jour.

Comme Africa Top Sports.com l’a rapporté, Michael Schumacher se trouve toujours en phase de réveil au CHU de Grenoble après le grave accident de ski, le 29 décembre dernier à Méribel.

Ce matin, le  journal sportif italien la Gazzetta dello Sport est même assez rassurant. Selon le journaliste, Pino Allievi, Michael Schumacher reçoit régulièrement la visite de Jean Todt, président de la FIA. Il « lui parle en anglais comme du temps de leur passé commun au sein de la Scuderia. Il lui fait écouter des enregistrements audio de Grand Prix F1 sur les conseils des médecins du CHU de Grenoble ».

Sa femme Corinna  susurre des mots à l’oreille ».
Sabine Kehm, sa manager et porte-parole vient de répliquer : « La situation reste inchangée. Toute information médicale qui n’est pas confirmée par l’équipe médicale ou par le management de  Michael, doit être considérée comme non valide », a simplement ajouté Kehm dans un bref communiqué de presse.

Focus avait indiqué que l’équipe médicale française aurait décidé de mettre en suspens la procédure de réveil de Schumacher.« Schumi a été placé de nouveau dans un coma artificiel, à une température refroidie, en attendant une nouvelle tentative de réveil ».

Gary Hartstein, médecin urgentiste, est notamment aussi visé lui qui affirmait   : « Je ne peux pas imaginer pourquoi on aurait dû reprendre la sédation après l’avoir arrêtée. Cette information n’a aucun sens et devrait être ignorée tant qu’on n’a pas d’information officielle (…) Les fans méritent qu’on leur dise quelque chose, ils méritent de savoir»

« Je l’ai déjà dit et je le redis. C’est absolument injuste pour les gens qui ont fait de lui la célébrité qu’il est aujourd’hui. Ces personnes ont vibré avec lui et ont été attristées par ses défaites. Ils méritent qu’on leur dise quelque chose. Je n’ai pas dit qu’ils ont le droit de savoir, mais qu’ils méritent de savoir. Pourquoi leur peine n’est-elle pas considérée ? Est-ce vraiment utile de maintenir des millions de personnes dans l’obscurité? »

Et il a aussi formulé trois hypothèses :

1e hypothèse : «si Michael ne respire pas par lui-même, ne montre aucune interaction avec son environnement et s’il y a la preuve de dégâts importants et irréversibles au cerveau, les médecins discutent alors avec la famille de l’abandon du traitement car dans ces circonstances, il n’y a pratiquement aucune chance de récupération».

Deuxième hypothèse: «Si  Michael respire seul mais ne montre pas de signe d’interaction avec son environnement, alors il faut patienter. Un mois après avoir levé la sédation, la persistance de cet état signifie que le patient a 50 % de chance de se réveiller. Après six semaines, ce chiffre tombe à 20 %,  avec, pour la plupart des patients, des troubles fonctionnels graves. Au bout d’un an, le patient dans le coma n’a aucune chance de se réveiller.»

Troisième hypothèse : «Si Michael respire seul et montre des signes importants d’interaction avec son environnement, alors un certain nombre de personnes devraient avoir honte de ne pas avoir donné ces bonnes nouvelles aux fans de Schumacher.» 

 

Publié par Nicolas Coutain pour Africa Top Sports

Nicolas / ATS