Athlétisme Championnats d’Afrique J3: Le rendez-vous des hommes forts

caamara

Panier de crabes ultime des disciplines de demi-fond au niveau mondial, le 800 mètres masculin perpétue sa tradition au niveau africain et constituera le point d’orgue de cette 3ème journée des championnats d’Afrique.

Nijel Amos, Botswana;  Taoufik Makhloufi, Algérie; Mohamed Aman, Ethiopie. Des pointures qui pèsent 5 médailles mondiales ou olympiques et 6 africaines à eux trois, et qui ont le titre africain en ligne de mire. Vainqueur aux Jeux du Commonwealth, Amos devra se méfier de Makhloufi dont l’appétit semble ne plus se satisfaire du 1500 mètres, et des qualités de finisseur d’Aman. Les deux kenyans Kipkorir et Cheruiyot, et le héros local El Manaoui tenteront de brouiller les cartes.

Mais le vice-champion olympique ne sera peut-être pas la seule vedette du jour côté Botswana. Makwala (médaillé d’or en 2012) et Seribe, meilleurs temps des demi-finales au 400 mètres devront en découdre avec le sud-africain Van Nykierk, auteur d’un temps canon de 44’68 aux Jeux du Commonwealth, médaille d’argent à la clé.

Très dense, la finale du 400 haies hommes semble difficile à analyser. Le tenant du titre nigérian Morton aura fort à faire face à son compatriote Ukaoma et au prometteur kenyan Nicholas Bett. Idem pour le 400 féminin, orphelin de la championne Amantle Montsho, contrôlée positive il y a moins de 10 jours. La Zambienne Mupopo est opposée à l’habituelle escouade nigériane, toujours placée dans cette discipline.

A la longueur, la Marocaine Chnaik misera sur le soutien populaire pour arracher enfin une médaille après sa 4ème place deux ans plus tôt.

Duel explosif en perspective au 1500 mètres entre Rabab Arifi, tenante du titre et qui aura le privilège de courir à domicile, et la future grande Kipyegon, championne du monde juniors et médaillée d’or du Commonwealth à Glasgow cette année. La tunisienne Habiba Ghribi devrait se servir de cette course comme réglage avant son défi de prédilection, le 3000 mètres steeple.

Le steeple tunisien a d’ailleurs des arguments à faire valoir avec Amor Yahia, qui peut prétendre à une place sur le podium. Mais un mastodonte se dresse sur sa route : le vétéran Ezekiel Kemboi, double champion olympique et triple champion du monde. Excusez du peu.

Il y’aura 4 candidates pour 3 médailles au saut en hauteur en féminin, une autre chance pour le Maroc avec Rhizlane. Les finales du relais 4×100 mètres clôtureront cette journée qui s’annonce royale.