Athlétisme Championnats d’Afrique 2014: Programme de la 4è journée de compéition

caamara

Médaillé d’argent il y’a deux jours lors du triplé sud-africain à la longueur, le champion du monde en salle de triple saut Godfrey Kotso Mokoena est promis au titre suprême sur sa discipline de prédilection. Il semble en effet difficile de penser que l’or puisse échapper au 7ème performeur mondial de l’année (17 mètres 20, médaille d’or aux jeux du Commonwealth).

Certaines finales du jour risquent elle aussi de se résumer à un cavalier seul pour l’or. Ainsi, au lancer du marteau, l’Egyptien Mostapha Al-Gamal Hisham, recordman du continent et dans le top 5 planétaire cette année, devrait expédier l’affaire rapidement. Le seul à pouvoir l’approcher, le quadragénaire Chris Harmse, a un record pour 2014 inférieur de 11 mètres à Hisham. Autant dire que la messe semble dite. Idem au lancer du javelot féminin, la sud-africaine Sunette Viljoen ayant à faire à une opposition modeste.

48 heures après le 100 mètres, les gros bras du sprint repartent pour un tour avec les demi-finales du 200 cet après-midi. Okagbaré et Koffi chercheront à confirmer, opposés aux déçus d’avant-hier avides de revanche, Ahouré et Jelks en tête.

L’escouade kenyane devrait assurer le spectacle pour son entrée en lice sur le 800 mètres féminin, menée par les deux championnes du monde Jepkosgei et Eunice Sum. Mais gare aux jeunes outsiders aux dents longues, notamment l’éthiopienne Tigist et l’ougandaise Nanyondo.

Médaillé de bronze sur le 800 masculin, l’Algérien Taoufik Makhloufi retrouve son 1500 mètres fétiche aujourd’hui pour les demi-finales. L’un des grands espoirs de médaille du Maroc, le champion du monde en salle Iguider, manquera à l’appel. Mais le prédécesseur de Makhloufi sur la plus haute marche olympique, le kenyan Asbel Kiprop, est là, bien décidé à tirer son épingle du jeu, tout comme le médaillé de bronze mondial Ayanleh, principale chance de médaille du Djibouti.

Enfin, tandis que le Nigéria et l’Afrique du Sud sont promis à une nouvelle moisson (possible triplé au 110 mètres haies pour les uns, doublé potentiel à la perche masculine pour les autres), le 10000 mètres féminin clôturera la journée sur un nouveau « clasico » Kenya-Ethiopie.