Autres Sports Rallye Dakar 2015: Le Sud-africain De Villiers termine deuxième

5

Le Rallye Dakar 2015 a pris fin samedi (17 Janvier) à Buenos Aires en Argentine. Eh oui, les organisateurs ont gardé le nom de la capitale sénégalaise comme appellation (contrôlée) bien que le plus célèbre des rallyes raids s’est exilé sur le continent Américain.

Toutefois, les concurrents africains se sont bien défendus sur cette 37è édition à l’image de Giniel de Villiers qui termine deuxième au volant d’un Toyota Hilux. C’est le 5è podium en 11 participations pour le vainqueur de l’édition 2009. Et sans aucun abandon s’il vous plaît.

Le Sud Africain était dans le coup tout au long des 13 journées de course et était en contact à moins de 10 minutes du leader, le Qatari Nasser Al Attiyah sur Mini, jusqu’à un souci de pointage lors de la 9è étape, le balise de contrôle de passage n’est apparu sur l’écran à l’intérieur du Toyota numéro 303. Ce qui a valu 20 minutes de retard et un coup de gueule de la part de Glyn Hall, le Team Principal de Toyota Afrique du Sud à l’endroit des organisateurs. Il y avait de quoi car le parcours Argentine – Chili – Bolivie et retour sur Argentine enlevait considérablement le suspense pour les dernières journées. Les spéciales argentines plus typées WRC,  sont certes piégeuses mais présentent peu de risque d’erreur de parcours contrairement aux dunes de l’Atacama ou les cordillères des Andes donc moins  d’opportunité de refaire le retard.

De Villiers pointe à 35 minutes d’Al Attiyah sur la ligne d’arrivée, et à près d’une heure devant le Polonais Holowczyc (Mini).L’autre Sud Africain du team Toyota Imperial, Leeroy Poulter, Champion d’Afrique du Sud des Rallyes en titre finit 16è, mieux que lors de sa première expérience sur l’épreuve l’année dernière, 33è. Le troisième Sud Africain Johan Van Staden est 31è sur un Nissan.

En moto, les africains ont connu un peu moins de réussite, Riaan Van Niekerk (KTM) d’Afrique du Sud a abandonné sur ennui mécanique dans l’étape 8 alors qu’il était 12è, son compatriote Wessel Bosman (KTM) a terminé l’étape 6 hors delais. Quelques jours plus tôt le pilote de la RDC Frank Verhoestrate (Sherco) a quitté la course suite à chute sur la liaison pour éviter un … cheval.

Le premier Africain à l’arrivée est un Zambien, David Reeve qui termine 32è, 11 places de mieux que le Sud Africain Albert Hintenaus tous les deux sur KTM.

Enfin en quad, Willem Saaijman toujours d’Afrique du Sud  rentre dans le Top 10 à la 9è place finale.