Autres Sports La 2e journée internationale du Sport célébrée le 6 avril prochain en Afrique

logo  journée mondiale du sport

Proclamée par les Nations Unies le 23 août 2013, sur initiative du Comité International Olympique, la Journée Internationale du Sport baptisée « Journée Internationale du Sport pour le Développement et la Paix » sera célébrée pour la seconde fois consécutive le 6 avril 2015, selon un communiqué de l’ACNOA dont ATS a obtenu copie.

 Cette journée vise à reconnaître et à promouvoir le travail important qui est effectué par les acteurs de la paix et du développement par le biais du sport. Il s’agit également pour les Nations Unis et les dirigeants du CIO de réaffirmer la valeur du sport comme facteur significatif de développement communautaire, de maintien  de la paix et de réconciliation.

L’occasion de la célébration de la 2ème Journée Internationale du Sport est ainsi saisie par l’ACNOA, en tant que structure faîtière du Mouvement Olympique Africain, pour  rappeler que le contexte dans lequel cette journée se célèbre est marqué par de nombreux conflits qui minent le continent et qui empêche son développement économique, social et culturel

C’est dans l’optique d’une célébration coordonnée en Afrique de ladite journée que le Président de l’ACNOA, l’Intendant Général Lassana Palenfo a affirmé que : «Au-delà de la célébration de cette journée, la puissance même du sport en tant que levier capable de contribuer à la paix et au développement mérite d’être signalée partout en Afrique. La solidarité dans le sport apparaît comme un outil puissant pour apporter la paix et le développement là où ils sont nécessaires ; notamment dans une Afrique à la croisée des chemins où guerres, haines, catastrophes naturelles …laissent la pauvreté, la famine et la  désolation s’instaurer auprès des peuples.

« La mobilisation de l’ACNOA dans de nombreux camps de réfugiés, dans la lutte contre la maladie Ebola ou à travers des manifestations sportives diversifiées, a grandement contribué à redonner le sourire à beaucoup de jeunes et d’adultes. Là où la guerre divise, le sport peut unir ; doit-on pouvoir reconnaître »

 » Le 6 avril prochain, j’appelle tous les acteurs du Mouvement Olympique et Sportif Africain et les dirigeants étatiques à célébrer les valeurs du sport et à prendre conscience du fait qu’il doit davantage être pris en considération et sollicité dans la gestion post-conflit et surtout, pour faire émerger les conditions nécessaires à une paix durable »

Publié par Oumar DIARRA pour Africa Top Sports

OumarouATS