Foot Europe UEFA Euro 2016 : L’Italie avance lentement mais surement

UEFA Euro-2016

La bonne vieille recette italienne fonctionne toujours ! Pointée du doigt pour son manque d’impact offensif, la Squadra Azzurra a fait taire toutes les critiques en punissant la Belgique dès la première journée du groupe E de l’ UEFA Euro 2016.

Opposée cet après-midi à la Suède de Zlatan Ibrahimovic, l’Italie a développé l’un des plus beaux jeux de ce début d’Euro face à la Belgique (2-0). Avec l’Allemagne, c’est la seule équipe au glorieux passé à avoir affiché une telle sérénité. Pourtant, les joueurs qui forment cette Squadra Azzurra restent finalement assez peu connus. Des favoris au titre, c’est sans doute l’équipe dont on parle le moins. Pour le moment…

Imperméables derrière grâce à l’assurance d’une défense Barzagli-Bonicci-Chiellini labellisée Juve, les Italiens ont pu compter sur l’expérience de De Rossi et un Pellè particulièrement bon devant pour renvoyer la jeune garde belge à ses études. Déjà en position de force, la Nazionale avance sereinement vers Ibrahimovic et ses coéquipiers. Une équipe suédoise tenue en échec dans cet UEFA Euro 2016 (1-1) par l’Irlande dans un match engagé sans réelles étincelles. Bien présent mais pas encore déterminant, le géant suédois se verrait bien guider les siens vers les phases finales au Stadium de Toulouse…

La Squadra Azzurra peut déjà assurer sa place en 8e de finale en cas de victoire, bien plus vite qu’attendu dans ce difficile groupe E de l’UEFA Euro 2016. Passé par les trois grands d’Italie, Juventus, Inter et AC Milan, Ibra connaît ses adversaires directs. Mais les Italiens le connaissent aussi. Aucun tifoso n’a oublié le magique but du talon, en extension, qui avait permis à la Suède d’égaliser en toute fin de match lors de l’Euro 2004 (1-1), mystifiant Gianluigi Buffon, déjà gardien de la Nazionale. Ce geste reste un des plus beaux buts de l’histoire de la compétition. Le souvenir est d’autant plus cuisant que l’Italie avait été éliminée cette année-là par la Suède et le Danemark, en poules, à l’issue d’un 2-2 final entre les deux pays scandinaves qui les arrangeait, un match resté tristement célèbre en Italie comme le « biscotto », un mot d’argot signifiant match arrangé.

L’Italie s’est montrée très solide défensivement face à des Belges apathiques mais aura forcément du mal à contrôler le géant Ibrahimovic face à une équipe suédoise se reposant sur la patte de Kallström pour créer le danger. Et comme, dans cet UEFA Euro 2016, la Suède est relativement faible défensivement, on peut facilement penser à un match qui verra les deux nations faire trembler au moins une fois les filets.

Publié par Isidore AKOUETE pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com