Foot Europe UEFA EURO 2016: Ces statistiques qui devraient effrayer la France !

france islande

On connaîtra ce soir le dernier qualifié pour les demi-finales de l’UEFA Euro 2016. Et ce serait après l’affrontement tant attendu entre la France, pays organisateur de la compétition, et l’Islande, le petit poucet qui surprend tous les observateurs pour sa première participation à une phase finale de l’Euro. Alors que beaucoup s’attendaient à les voir rentrer chez eux après le premier tour, les Vikings ont surpris tout le monde en se qualifiant pour les huitièmes de finale. Mieux, ils ont réalisé l’exploit de sortir l’Angleterre, un des favoris de l’Euro. C’est dire combien les Islandais sont décidés à aller loin, même si les quarts de finale ne sont plus qu’un bonus pour eux. Didier Deschamps et ses hommes doivent donc se méfier sérieusement de leur adversaire de ce soir s’ils veulent affronter les Allemands en demi-finale.

Par ailleurs, certaines statistiques de l’équipe d’Islande font d’elle une équipe à craindre. Et la France doit en être consciente. En voici quelques-unes :

  • Lors des éliminatoires de l’UEFA Euro 2016, les Islandais n’ont enregistré que deux petites défaites en 10 matchs joués. Ils ont gagné à six reprises et ont fait deux matchs nuls pour une place de deuxième dans le groupe A.
  • Depuis le début de cette Euro, les Vikings n’ont encore enregistré aucune défaite. En phase de poule, ils ont tenu tête au Portugal et à la Hongrie avant de battre l’Autriche (5 points). En huitième de finale, ils ont sorti la grande équipe d’Angleterre de la compétition.
  • Les Islandais sont de solides défenseurs. 184 ballons récupérés, 13 tacles et 116 dégagements, voilà leurs statistiques en défense. Des chiffres qui dépassent ceux des Bleus (161 ballons récupérés, 13 tacles, 70 dégagements).
  • Les statistiques ont aussi montré que la France ne s’en sort pas toujours contre les équipes considérées comme des petits poucets en phase finale de l’Euro. Les Bleus ont été battus par le Danemark en poule en 1992 avant de voir ce pays remporter la compétition. La même chose s’est produite en 2004 contre la Grèce, vainqueur de la Coupe plus tard. Contre l’Islande, qu’en serait-il ?

 

Publié par Rodolph TOMEGAH pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com