Foot Afrique Grace Geyoro (Paris SG) : « C’est devenu des matches serrés, des matches très intéressants à jouer. »

Avant d’affronter l’Olympique lyonnais vendredi dans un match capital pour le Paris Saint-Germain dans l’optique de la deuxième place en championnat, Grace Geyoro s’est confiée aux micros de Coeurs de foot et des journalistes.

 

Journaliste : Vous allez rencontrer deux fois Lyon dans les semaines à venir, en championnat vendredi et le 31 mai en finale de Coupe de France. Qu’est-ce qui fait la différence aujourd’hui entre l’Olympique Lyonnais et le PSG à votre avis ?

Ce qui fait la différence c’est qu’elles remportent des titres, contrairement à nous. Et c’est une équipe qui est première du classement alors que nous, nous sommes deuxièmes. C’est toujours une grosse rivalité entre elles et nous. Comme on l’a dit on va aborder ces matches avec concentration et détermination.

 

Journaliste : Qu’est-ce qu’il manquerait à Paris ? On dit que l’OL s’est construit avec le temps, il manque peut-être un peu d’années au PSG pour que le groupe se forme bien ?

On a  mis beaucoup de choses en place ces dernières années à Paris. Comme on le voit, on progresse, on n’est plus très loin de l’Olympique lyonnais. On ne prend plus de grosses « valises » comme avant. C’est devenu des matches serrés, des matches très intéressants à jouer. On est déterminées et ambitieuses.

 

Journaliste : Est-ce que votre première confrontation face à Lyon ce vendredi peut avoir une incidence sur la finale de la Coupe de France le 31 mai ?

Non, il s’agit de deux matches différents, un match de championnat et une finale. Le match de championnat permet malgré tout de se préparer pour la finale. De notre côté nous avons la deuxième place à jouer en championnat contre Lyon. On essaiera de le gagner et après il y aura le match contre Soyaux (le 27 mai, ndlr).

 

Journaliste : Vous comptez cinq points d’avance sur Montpellier pour la deuxième place. Vous disposez donc d’un petit joker. Ce match contre Lyon, est-ce que vous l’abordez de manière plus libérées, avec moins de pression, en vous disant que même si vous perdez demain ce n’est pas dramatique ?

On a cinq points d’avance mais en face ça reste Lyon, une équipe qu’on a envie d’affronter. Donc oui forcément on va aborder ce match avec un peu moins de pression, je pense qu’on va jouer vraiment libérées. Mais dans tous les cas on va jouer avec nos qualités.

 

Coeurs de foot : Tu viens de prolonger ton contrat récemment, tout comme plusieurs de tes coéquipières (Marie-Antoinette Katoto, Sandy Baltimore, Eve Périsset et Aminata Diallo, ndlr). J’imagine que c’est une belle récompense d’être autant considérées par le club ?

Bien sûr c’est une très belle récompense ! Je pense que le club nous a montré beaucoup de confiance. On est des jeunes issues du centre de formation. On a Sandy Baltimore et Marie-Antoinette Katoto, et aussi Eve Périsset et Aminata Diallo. Ca prouve qu’ils comptent sur nous pour les années à venir. Ca nous fait plaisir et ça nous donne beaucoup de confiance.

 

Coeurs de foot : Le projet est donc de compter sur les jeunes pour aller chercher des titres ?

Je l’espère. Nous on continue de travailler, de progresser et d’apporter un plus à cette équipe. Et si on est entourées de joueuses cadres on peut faire quelque chose de bien.

 

Coeurs de foot : Katoto, ta coéquipière, a été nommée meilleure espoir du championnat aux Trophées UNFP. Est-ce que ça donne confiance en vue d’aller « titiller » Lyon ?

Oui, après concernant Katoto les statistiques montrent qu’elle mérite amplement cette distinction. C’est une jeune attaquante, mais elle nous apporte beaucoup offensivement. Contre Lyon on va s’appuyer sur elle car il faudra marquer des buts pour gagner ce match.

 

Coeurs de foot : Te concernant tu as été nominée dans cette catégorie de meilleure espoir. Ton objectif serait d’être nominée chez les « grandes » ?

Oui j’ai été nominée deux fois (en 2017 et 2018). Je n’ai jamais gagné mais faire partie des nominées c’étaient déjà pour moi quelque chose de bien. Alors pourquoi pas un jour faire partie des grandes, en vue des matches à venir cette saison et de la saison prochaine.

 

Coeurs de foot : Justement la saison prochaine vous allez peut être regoûter à la Ligue des championnes. 

Oui c’est aussi un objectif. Cette saison sans Ligue des champions c’était difficile car on joue au foot pour jouer des matches de Ligues des championnes. L’année prochaine ça va donc être un plus pour nous, pour pourquoi pas essayer de revenir en finale et la gagner.

 

Coeurs de foot : J’ai assisté à un des entraînements de l’OL et c’est très fort ! 

Oui. Après la Ligue des championnes ça fait partie des meilleures compétitions au monde, avec de très grandes équipes. C’est bien sûr très motivant et ça donne envie de participer.

 

Journaliste : Vous parliez tout à l’heure de « jouer sur vos atouts » pour pourquoi pas l’emporter face à Lyon. Ces atouts, tu peux nous les décrire ?

On a beaucoup de vitesse devant, des attaquantes assez performantes. On a bien sûr Katoto mais aussi Marie-Laure Délie qui la saison dernière nous a sauvé face à Lyon grâce à un but (victoire 1-0 le 17 décembre 2016). Donc on va jouer avec ces qualités-là. Il faudra être rapides sur les côtés, avec Kadidiatou Diani, Ashley Lawrence ou Sandy Baltimore. On va s’appuyer sur tout ça et on va aussi être solides défensivement et tactiquement.

 

Coeurs de foot : Une dernière question concernant la gestion du stress. Comment tu fais, toi qui es jeune, et le groupe complet aussi pour gérer le stress de ces grosses échéances contre Lyon par exemple ?

Lyon, ce n’est pas la première fois qu’on joue contre elles. Au fur et à mesure le stress part et il faut aussi laisser place à nos qualités parce que sinon on ne joue plus contre Lyon, on ne fait que subir. On met donc le stress de côté et on joue librement. Et ce match de ce vendredi on va le jouer librement car on a nos cinq points d’avance sur Montpellier. Et pourquoi pas essayer d’embêter Lyon et de gagner ?

Dounia MESLI

http://www.coeursdefoot.fr/event/grace-geyoro-paris-sg-c-est-devenu-des-matches-serres-des-matches-tres-interessants-a-jouer-/

Publié par Equipe rédaction pour Africa Top Sports

L'équipe de la rédaction d'Africa Top Sports