Afrique du Sud Caster Semenya va attaquer la fédération internationale

Caster Semenya n’est pas contente. L’athlète sud-africaine a décidé, via ses avocats, de porter plainte contre l’IAAF (Fédération internationale d’athlétisme) au sujet de la nouvelle règle introduite il y a quelques mois concernant l’hyperandrogénisme. Le but étant de faire baisser le taux de testostérone des athlètes féminines.

« Je suis très fâchée d’avoir été à nouveau placée sous les projecteurs.  Je n’aime pas parler de cette nouvelle règle, je veux juste courir naturellement, telle que je suis née« , a déclaré Semenya citée dans le document envoyé au Tribunal arbitral du Sport.

Fin avril, l’IAAF a annoncé l’introduction, à compter du 1er novembre, de nouvelles règles pour les athlètes féminines qui produisent naturellement beaucoup de testostérone, au motif que ce désordre hormonal les avantageait. Selon ces règles, les athlètes concernées devront faire baisser, avec à des médicaments, leur taux de testostérone sous les 5 nanomoles/l de sang si elles veulent participer aux épreuves internationales du 400 m au mile (1.609 m).

La Fédération sud-africaine avait déjà décidé de porter plainte au TAS.

 

Publié par Steven LAVON pour Africa Top Sports

Rédacteur en chef à Africa Top Sports. Premier portail sportif Africain. http://www.africatopsports.com