Afrique Coupe du monde 2019 (F) – Oshoala : « J’estime ne jamais être sous pression »

La Norvège et le Nigeria, qui s’affrontent samedi au stade Auguste-Delaune, comptent réussir leurs débuts dans cette Coupe du monde féminine 2019 avant de se mesurer à l’équipe de France.

Après le match d’ouverture entre la France et la Corée du Sud vendredi soir, la compétition est définitivement lancée. Ce samedi 8 juin pour le deuxième jour de la Coupe du monde féminine, vous avez droit à un programme dense de trois rencontres, avec les Super Falcons  du Nigéria qui vont tenter de prendre leur envol. La Norvège est logiquement favorite devant les Nigérianes. Mais Asisat Oshoala croit aux forces du Nigéria.

« J’estime ne jamais être sous pression, car j’adore ce que je fais, assure Oshoala à FIFA.com. J’adore mon travail. Je vois ça comme une occasion de prendre du plaisir sur le terrain. Il y a beaucoup d’attentes me concernant, mais pour moi, c’est mon quotidien. Je vais sur le terrain, je joue au football, j’aide l’équipe, j’aide mes coéquipières et je marque quand c’est possible. »

Le Nigeria pourra compter sur sa star Asisat Oshoala, 24 ans, pour tenter de faire déjouer les pronostics. Avec neuf titres de championnes d’Afrique (sur onze CAN organisées), les Nigérianes sont les incontestables numéro un du football féminin africain. Fortes de cette expérience unique, elles vont tenter sous la direction du technicien suédois Thomas Dennerby de franchir le premier tour.

« Nous avons maintenant beaucoup de joueuses professionnelles, ainsi qu’un sélectionneur expérimenté, qui a déjà mené plusieurs équipes nationales en Coupe du monde, explique Oshoala. Il a vraiment aidé l’équipe à progresser, surtout dans les automatismes et l’étude de nos adversaires. Nous avons des joueuses de talent et maintenant que nous avons un entraîneur qui sait utiliser les points forts de l’équipe, c’est un grand avantage pour nous. »

La qualité de cet effectif est indéniable : le Nigeria possède l’une des attaques les plus prometteuses de cette Coupe du monde féminine.

Publié par Isidore AKOUETE pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com