Afrique Centrafrique : Comment François Zahoui a échappé à la mort

Sélectionneur de la République centrafricaine depuis septembre 2019, François Zahoui aurait pu mourir à Bangui dans la nuit du 31 mai au 1er juin dernier. Mais le technicien ivoirien a eu la vie, sans nul doute grâce à la chance ou plutôt grâce à Dieu, comme il le dit si bien.

En effet, son domicile, situé dans le premier arrondissement de la capitale centrafricaine, a complètement brulé alors qu’il venait d’y aménager. Le feu aurait été provoqué par un court-circuit.

« Tout ce que je peux dire, c’est que c’est Dieu qui m’a sauvé. J’ai échappé à une mort certaine. Parce que c’est le dimanche dernier que j’allais effectivement intégrer cette maison. Et tout était mis en place pour m’y installer. Tout était meublé », a confié François Zahoui, joint par nos confrères de Sport Ivoire, avant d’évoquer les circonstances dans lesquelles l’incendie est survenu.

« Après avoir installé toutes mes affaires, j’ai décidé d’aller dîner dans un restaurant ivoirien de Bangui. À mon retour, je constate un monde fou autour de ma maison. À mes nombreuses questions, on m’apprend qu’elle a pris feu. Certainement un court-circuit m’a-t-on dit », a -t-il révélé.

François Zahoui estime qu’il doit la vie sauve à Dieu.

« Je loue vraiment l’œuvre de Dieu. Parce que, supposons que j’étais en train de dormir et que cet incendie avait déclenché en pleine nuit, c’en était déjà fini pour moi. Je note que tout a brûlé sauf ma Bible. Avant d’y intégrer, j’avais fait venir un Pasteur qui a prié. Dieu a donc agi. Et je ne peux que lui dire un grand merci ».

Publié par Rodolph TOMEGAH pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *