Afrique Ghana : Un entraineur explique les échecs répétitifs des sélections dans les tirs aux buts

Les tirs aux buts au Ghana sont synonymes, la plupart du temps, aux éliminations des sélections ghanéennes dans les compétitions. Les exemples sont légions : le quart de finale du Mondial 2010 face à l’Uruguay, la finale de la CAN 2015 contre la Côte d’Ivoire… C’est un fait d’ordre général puisque ça touche aussi les catégories des jeunes.

Dans une interview accordée à Executive Breakfast Show (EBC), Nana Agyeman (journaliste et entraineur) a donné les raisons du déficit des sélections ghanéennes au niveau des tirs aux buts.

«Vous voyez, c’est en partie la pratique et en partie psychologique parce que la répétition est tout dans le football. Vous regardez les Ronaldo et les Messi, ils ont l’habitude de les mettre au fond. Le gardien de but sait qu’il se positionne bien mais il ne peut pas l’arrêter car ces joueurs s’entraînent à prendre ces coups de pied arrêtés tous les jours », a-t-il fait savoir.

Avant de conclure : « Ils veulent devenir parfaits, ces joueurs sont censés produire des résultats, en particulier autour de la surface de 18 mètres. Personne ne devrait vraiment rater un penalty à moins qu’il ne s’agisse d’un arrêt fantastique. Maintenant, l’accent n’est pas mis sur cet aspect dans nos domaines de formation, c’est ça le problème. La répétition est insuffisante car il s’agit de véritablement s’entrainer ».

Des conseils donnés par Nana Agyeman qui pourraient faire bouger les lignes. En tout cas, la Fédération Ghanéenne envisagerait de jouer les tirs aux buts après un match nul en championnat.

Publié par John ATTISSO pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com