CAN 2023 / Jean-Louis Gasset (coach Côte d’Ivoire) : « On est soulagé d’avoir gagné ce match car il était sous pression »

Journaliste sportif rédacteur à Africa Top Sports. Amoureux de tous les sports, le football en l'occurrence. Passionné du micro, j'ai débuté le journalisme en 2012.




Les Ivoiriens réussissent leur entrée en lice en venant à bout (2-0) de la Guinée-Bissau ce samedi 13 janvier 2024 pour le compte de la première journée des matches de poules de la CAN 2023. Seko Fofana et Jean-Philippe Krasso ont offert les trois points à la Côte d’Ivoire. En conférence de presse d’après match, le sélectionneur des Eléphants, Jean-Louis Gasset a fait le point de la rencontre.

Propos recueillis par notre envoyée spéciale, Dounia Mesli.

 

Journaliste – Coach bonsoir, félicitation déjà parce que l’essentiel a été fait.

Jean-Louis Gasset – L’essentiel est de gagner ce match. Jouer un match d’ouverture dans un stade plein à craquer n’est pas donné. C’était dur psychologiquement mais on a essayé de faire le maximum. On a fait une très bonne entame de match où on a marqué un but. Mais c’est vrai que dans l’ensemble du contenu on arrive moyennement. Quand on n’a pas le ballon on est un peu dispersé. On va y travailler dessus. Mais dans l’ensemble on a eu sept occasions et on a touché deux fois le poteau. On sait qu’on a beaucoup de travail mais le primordial est là.

Africa Top Sports – On a le sentiment que mentalement les Ivoiriens ont passé un cap avec un match maîtrisé malgré quelques détails à régler, il y a eu aussi un manque de rapidité sur les combinaisons. Est-ce que c’est le point qu’il faudra changer surtout selon vous ? Qu’avez-vous dit à vos joueurs pour être aussi solidaires et donner une belle image d’eux ce soir ?

J.L.S – On n’a pas eu la maîtrise technique voulue pour faire courir l’adversaire. On a joué contre une vraie équipe. C’est une équipe qui adore contrer. Donc il fallait être très attentif sur toutes les balles de contre. Mais dans la transmission va falloir qu’on soit rapide pour pouvoir marquer plus de buts. Il reste du travail, c’est le début de la compétition, aujourd’hui on est quand-même soulagé, soulagé d’avoir gagné ce match car il était vraiment sous pression.

Journaliste – On a vu votre équipe monopoliser le ballon tout au long de la rencontre avec des fois des passes en retrait qui ont mis la défense en difficulté, est ce que ça été une consigne que le coach a mis en place pour pouvoir garder le ballon ?

J.L.S – Je sais très bien que l’entraîneur a beaucoup de travail à ce niveau-là. Mais je pense que les joueurs pourront être soulagés de ce fardeau du premier match à domicile devant tous nos supporters.

Journaliste – Quel regard portez-vous sur la prestation d’Ousman Diomandé ce soir, puisque vous l’avez remplacé lors du match ?

J.L.S – C’est un jeune joueur de 19 ans, mais là je l’ai trouvé timide. Quand je l’ai fait sortir il m’a dit qu’il était épuisé. Toutes les pressions qui ont été tout autour de ce match ont été terribles à gérer surtout pour les jeunes joueurs.

Journaliste – Comment appréhendez-vous le prochain match contre le Nigéria ?

J.L.S – On connaît les forces des Nigérians. Ils ont une armada offensive impressionnante. Leur attaquant de pointe est le meilleur joueur d’Afrique. Donc on sait qu’il nous faudra élever notre curseur mais connaissant mes joueurs je pense qu’on va répondre présent.

 

Crédit photo : CAF


Articles récents

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *