Football Eliminatoires CAN 2013 : Côte d’Ivoire-Sénégal en tête d’affiche

Les prétendants à la phase finale de la 29ème édition de la Coupe d’Afrique des Nations de la CAF doivent négocier quelques virages serrés avant de toucher au but. Pour l’heure, seule l’Afrique du Sud est assurée de prendre par aux débats, en tant que pays hôte. Cette étape marque également l’entrée en lice des 16 participants à la dernière édition, disputée il y a sept mois au Gabon et en Guinée équatoriale et remportée par la Zambie.

logo_can_2013_01.gifSeptuple championne d’Afrique, l’Égypte a d’ores et déjà mordu la poussière. La Côte d’Ivoire aura certainement à cœur d’éviter pareille mésaventure mais elle devra pour cela se méfier du Sénégal. Les Éléphants sont d’autant plus motivés après la défaite à la Zambie en finale de la CAN 2012. C’est la deuxième fois en quatre éditions que les Ivoiriens voient le titre leur échapper à l’issue des tirs au but. Didier Drogba reste fidèle au poste en attaque mais l’ancien Marseillais s’apprête à vivre sa dernière grande compétition internationale. Les supporters rêvent donc de le voir réussir le même exploit qu’avec Chelsea l’an passé en Ligue des champions de l’UEFA mais sous les couleurs ivoiriennes cette fois. Sabri Lamouchi pourra compter sur son attaquant vedette mais aussi sur Kolo et Yaya Touré.

 

Les Éléphants auront fort à faire pour se débarrasser des Lions de la Teranga, qui possèdent l’une des meilleures lignes offensives du continent. Ce formidable arsenal ne les avait cependant pas empêchés de réaliser un parcours décevant lors de la précédente édition, ponctué par trois défaites au premier tour. La double confrontation débutera ce 8 septembre à Abidjan, avant de se conclure le mois prochain à Dakar.  

 

D’autres grands noms espèrent également redorer leur blason notamment le Nigeria, l’Algérie et le Cameroun, tous absents en 2012. Les Lions Indomptables devront cependant se passer des services de Samuel Eto’o, qui n’a pas souhaité se rendre au Cap-Vert. Malgré l’absence de stars comme Jon Obi Mikel ou Peter Odemwingie, le sélectionneur nigérian Stephen Keshi estime pour sa part que son équipe a les moyens de dominer le Liberia. « Mes joueurs sont concentrés, ils veulent être du voyage en Afrique du Sud. Mais le football est parfois imprévisible. C’est pour cette raison que nous devons redoubler d’efforts », prévient l’ancien défenseur.

 

En marge de ces deux derbies d’Afrique de l’ouest, plusieurs autres affiches seront placées sous le signe de la proximité géographique. Au nord, l’Algérie donnera la réplique à la Libye tandis qu’à l’est, l’Éthiopie se mesurera au Soudan. Plus au centre, la Guinée équatoriale défiera la RD Congo. Enfin, l’Angola et le Zimbabwe se livreront un duel acharné au sud. 

   

La Zambie vise la passe de deux
Après avoir remporté le premier titre de son histoire, la Zambie se prépare à passer un test difficile face à l’Ouganda, en progrès constants depuis l’arrivée aux commandes de Bobby Williamson. Les Grues n’ont plus participé au tournoi depuis leur défaite en finale de l’édition 1978 mais elles ne sont passées qu’à un petit but de la qualification en 2012. De leur côté, les Chipolopolo ont débuté leur parcours dans les qualifications pour la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014 par une défaite au Soudan mais les hommes d’Hervé Renard se sont depuis ressaisis, comme en témoigne leur succès face au Ghana. En outre, les Zambiens recevront leurs adversaires au stade Levy Mwanawasa de Ndola, où ils n’ont plus perdu depuis 30 ans.

Cependant, le technicien français semble conscient des risques d’une campagne réduite à sa plus simple expression : « Il n’y a pas de matches faciles, surtout lorsqu’il faut jouer sa qualification sur un duel au meilleur des deux manches. Mais nous ne nous laisserons pas distraire : valider notre billet est la seule chose qui importe. Il va falloir se montrer efficace ».

 

Favori face au Malawi, le Ghana récupère Asamoah Gyan. L’ancien Rennais a en effet renoncé à sa retraite internationale. Les Black Stars courent toujours après leur cinquième couronne continentale, après trois échecs consécutifs en demi-finale. Leur dernier sacre remonte déjà à plus de trois décennies.

 

Mahamadou Diarra devrait lui aussi faire son grand retour en sélection. L’ancien Lyonnais n’a pratiquement pas joué pendant un an et n’a donc pas participé à la conquête de la troisième place par les Aigles, au Gabon et en Guinée équatoriale. Le Mali affrontera le Botswana, qui a disputé sa première phase finale en début d’année. Les Zèbres s’étaient inclinés au premier tour face au Mali (2-1), après avoir mené au score. Autre nouveau venu sur la scène africaine en 2012, le Niger croisera la route de la Guinée. Le Mena comptera avant tout l’expérience de son sélectionneur Gernot Rohr, auteur d’un parcours remarqué avec le Gabon au mois de janvier. Le Syli national bénéficiera quant à lui du retour dans ses rangs de Kévin Constant, le milieu de terrain de l’AC Milan.

 

Programme des rencontres de la manche aller

Samedi 8 Septembre
Mali Vs Botswana; Ghana Vs Malawi; Liberia Vs Nigeria; Zambie Vs Ouganda; Cape Vert Vs Cameroun; Sierra Leone Vs Tunisie; Soudan Vs Ethiopie; Côte d’Ivoire Vs Sénégal; RD Congo Vs Guinée Equatoriale; Gabon Vs Togo; Centrafrique Vs Burkina Faso

 

Dimanche 9 Septembre
Zimbabwe Vs Angola; Mozambique Vs Maroc; Guinée Vs Niger; Libye Vs Algérie

 

Avec Fifa

Publié par Equipe rédaction pour Africa Top Sports

L'équipe de la rédaction d'Africa Top Sports