Petits Secrets Mike Tyson a un nouveau rêve

-mike-tyson-« Je veux danser et chanter dans des comédies musicales », c’est ce qu’a laissé entendre le légendaire boxeur Mike Tyson lors d’une conférence de presse à Hong Kong. Ce boxeur mondialement connu pour ses prouesses sur le ring, comme pour ses trois ans de prison pour viol, ses bastons récurrentes et la fois où il a arraché une partie de l’oreille d’un adversaire en plein match, un gentil monsieur d’1m 81, d’une centaine de kilos au bas mot, pouvant sécher la moitié de la planète avec un uppercut, a un nouveau rêve après la boxe : « chanter et danser dans des comédies musicales » pour faire oublier son passé de « mauvais garçon.
Le boxeur âgé de 46 ans, a marqué l’histoire de la boxe en devenant en 1986, à 20 ans, le plus jeune champion du monde des poids lourds, une catégorie qu’il dominera de 1987 à 1990 grâce notamment à une puissance de frappe phénoménale qui lui permettra de remporter 58 victoires, dont 44 par KO. Sa phénoménale ascension vers les sommets de la boxe s’est accompagnée de nombreux faits divers (prison pour viol, addiction à la drogue, bagarres) qui en ont fait un vilain dans l’opinion publique et sa fin de carrière a été entachée par la morsure à l’oreille de son compatriote Evander Holyfield en 1997. « Je n’ai plus envie d’être ce type. J’étais toujours le mauvais garçon qui voulait être un bon garçon, mais je ne savais pas comment m’y prendre », a-t-il raconté.
Tyson, qui porte au bras droit un tatouage du dirigeant chinois Mao Zedong, père de la Révolution culturelle, s’est dit heureux de visiter Hong Kong, la ville de Bruce Lee, légende des arts martiaux et du grand écran. Tyson a déjà fait des apparitions au cinéma, notamment dans la comédie américain à succès « Hangover ». Il a fait cette année ses débuts sur les planches des cabarets américains pour un one-man show qui retrace les plus controversés moments de sa vie, mais aussi ses moments de gloire, de sa naissance d’une mère prostituée à son premier mariage avec l’actrice américaine Robin Givens, en passant par son adolescence de délinquant et ses « démons ».

Isidoros B. /ATS{jcomments on}

Publié par Equipe rédaction pour Africa Top Sports

L'équipe de la rédaction d'Africa Top Sports