Afrique CAN 2013 : Bras de fer entre la CAF et la FEGAFOOT

Le Fédération Gabonaise de Football (FEGAFOOT) a décidé d’introduire un recours assorti de preuves irréfutables contre la Confédération africaine de Football. Le problème, le refus de la CAF de répondre favorablement à la FEGAFOOT qui a réfuté les arbitres mauriciens, désignés pour officier le match Togo-Gabon le 14 octobre prochain, comptant pour la CAN 2013.

« Face à cette réponse, nous comptons introduire un recours avec plusieurs éléments à verser au dossier, dont la vidéo du match du 14 novembre 2009, pour que la CAF ait une idée des dégâts causés à Lomé  par l’arbitre mauricien Seechurn Rajidraparsad. » a confié le secrétaire général de la FEGAFOOT, M. Barthélémy Bouassa Moussadji.

La FEGAFOOT avait envoyé un courrier à la CAF  en accusant l’arbitre Seechurn Rajidraparsad d’être l’auteur de la défaite des Panthères du Gabon le 14 novembre en éliminatoires couplées de la CAN et du mondial 2010.
En outre, les dirigeants gabonais ont pointé du  également le Béninois, commissaire de ce match du 14 novembre 2009.

Réponses de la CAF

La CAF a répondu à la FEGAFOOT que la désignation des arbitres mauriciens  pour le match Togo-Gabon, n’est qu’une pure coïncidence. La CAF va au delà pour soutenir l’arbitre mauricien,  qu’elle considère comme l’un des meilleurs sifflets en Afrique : « Il fait partie des meilleurs arbitres du continent. Et c’est donc à ce titre qu’il a été désigné pour officier le match Togo-Gabon du 14 octobre prochain » avant d’ajouter : « Par conséquent, la Confédération africaine de football maintient sa décision à ce sujet ».

Cette réponse de la CAF ne satisfait pas la FEGAFOOT qui veut aller loin avec ce dossier.

 

Franck OROCOTI / ATS

Publié par Equipe rédaction pour Africa Top Sports

L'équipe de la rédaction d'Africa Top Sports