Kenya Athlétisme : L’étranger pas le bienvenu au Kenya

athltisme1La Fédération kenyane d’athlétisme n’est plus favorable à l’entrainement des athlètes étrangers sur leur territoire. Elle a pris des mesures interdisant aux athlètes non-kenyans l’accès à ses camps d’entrainement d’Eldoret sur les hauts plateaux.
La Fédération kényane a pris ces décisions, au motif qu’il est anormal que des champions olympiques étrangers continuent à bénéficier des installations kényanes pour battre leurs athlètes lors de compétitions internationales.
Premières victimes de cette nouvelle politique, le demi-fondeur anglo-somalien Mohammed Farah, double champion olympique sur 5000 m et 10 0000 m et l’Algérien Taoufik Makhloufi, champion olympique sur 15000 m au détriment de l’armada kenyane mené par Silas Kiplagat.  En ce qui concerne Makhloufi, l’information a été confirmée mercredi soir  à Alger par son entraîneur, et également entraîneur du Qatar, le Somalien  Jama Adem.

Publié par Equipe rédaction pour Africa Top Sports

L'équipe de la rédaction d'Africa Top Sports