Espagne Espagne-France : Une Roja aux couleurs vives et des Bleus bien pâles

france-espagneAvec deux victoires en deux matchs, l’Espagne et la France se partagent la tête du groupe I de la zone Europe des éliminatoires du Mondial 2014.
 La nette domination du football espagnol depuis plus de quatre ans impose le respect. Les Bleus savent qu’ils seront condamnés à un exploit mardi soir en Espagne, contre la meilleure nation du monde.
Depuis le tirage au sort de ces qualifications pour le Mondial 2014, c’est un vent d’inquiétude qui souffle sur les Bleus. La plupart des observateurs prédit  pour ce duel au sommet du groupe I, au mieux une courte défaite, au pire, une véritable déculottée des hommes de Didier Deschamps.
Le sélectionneur de l’Espagne Vicente del Bosque a beau jouer la carte de la prudence et de la modestie en affirmant que les données ont changé depuis juin 2012. Cette Roja qui s’est promenée vendredi à Minsk face au Belarus (4-0) fait tout de même peur.
« Il faut que nous soyons vigilants. Je pense qu’il y a eu des changements substantiels dans cette équipe (de France) depuis notre dernière confrontation, avec de nouveaux milieux et de nouveaux hommes forts derrière », alertait ainsi Del Bosque en conférence de presse.
L’équipe de France va devoir faire preuve d’une solidité sans faille pour éviter un naufrage en Espagne, ou ramener au moins un point qui aurait des allures d’exploit face aux champions du monde et d’Europe.
 Selon Didier Deschamps « Il faudra bien défendre collectivement, être capable de bien ressortir avec le ballon et être efficace offensivement lorsqu’on aura des occasions de contre. »
Contre une formation qui monopolise le ballon plus de 60% du temps, l’affaire ne s’annonce pas aisée.

Publié par Equipe rédaction pour Africa Top Sports

L'équipe de la rédaction d'Africa Top Sports