Etranger Handball : Karabatic renoue avec les bleus

Nikola Karabatic a été rappelé en équipe de France de handball. Apres le forfait de Luc Abalo,  Claude Onesta, le  sélectionneur des Bleus n’a pas hésité a rappelé l’international tricolore pour les deux matchs de qualification à l’Euro-2014 face à la Lituanie jeudi à Rouen et en Turquie dimanche.

Cette décision fait suite à la réintégration mardi dans l’effectif de Montpellier de la star du handball français.

Karabatic réintègre le MAHB

Nikola Karabatic a réintégré le Montpellier Agglomération Handball (MAHB). L’information a été donné par  le président de Montpellier, Rémy Levy au cours d’une conférence de presse ce mardi. « A partir de demain, Nikola Karabatic et Issam Tej (un autre joueur du MAHB mis en examen dans ce dossier) reprendront l’entraînement », a affirmé M. Lévy.

Quatre semaines après leurs mises en examen, Nikola Karabatic et ses coéquipiers  ont été  reçus pour la première fois  ce mardi  par les dirigeants du MAHB. « Nous n’avons pas de raison de mettre en doute la parole de Nikola Karabatic et Issam Tej, ils nous ont affirmé les yeux dans les yeux qu’ils n’avaient pas parié, on prend acte de leur position », a expliqué le président.

Après avoir vu son contrôle judiciaire levé jeudi dernier, l’international français est de nouveau autorisé par le MAHB à s’entraîner avec ses partenaires. Karabatic va probablement  dans un futur proche rejouer avec le club. Selon une source proche du club, Les frères Nikola et Luka Karabatic, Issam Tej et Primoz Prost ont pu  s’expliquer  avec  Rémy Lévy dans des entretiens individuels.

Sanction levée

 La cour d’appel de Montpellier avait levé les contrôles judiciaires de ces joueurs jeudi dernier. Cette levée permet aux joueurs d’entrer en contact avec les membres du MAHB. Nikola Karabatic et les autres  sont soupçonnés d’avoir parié sur le score à la mi-temps du match Cesson-Montpellier du 12 mai dernier. Si l’enquête prouve que les quatre joueurs ont délibérément truqué le match pour pouvoir gagner des gains de jeux, ils risquent cinq ans d’emprisonnement et 75.000 euros d’amende.

Publié par Isidore AKOUETE pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com