Combats Sénégal/Judo : Alassane Thioub nostalgique des annés 80

 Le judo sénégalais a perdu ses lettres de noblesses.

C’est ce qu’on peu retenir des propos d’Alassane Thioub, directeur technique national de la fédération en charge de la discipline.

Selon Thioub, le Sénégal ne peut plus remporter 3 médailles d’or en judo comme en 1980 : « Le Sénégal faisait beaucoup d’efforts en termes d’entraînement et de préparation dans les années 1980… Cela nous permettait d’être fin prêts en arrivant dans les championnats d’Afrique et cela donnait les résultats que vous connaissez ».

Il explique la mauvaise prestation du Sénégal lors des championnats d’Afrique de judo en 2010, à Dakar par le manque de préparation et de moyens : « C’est logique au vu des moyens dégagés pour la préparation de nos athlètes, comparés aux autres… La préparation, qui nous permettait de réussir de tels résultats, n’est plus de saison ».

Le DTN  est par contre satisfait du nombre de licenciés. On en compte  2 563 dont 1 605 sont à Dakar :       « Ce sont de très bons chiffres, même si je suis sûr qu’ils sont en-deçà de la réalité, puisqu’ils ne prennent pas en compte tous les pratiquants », a-t-il ajouté.

Publié par Roger ADZAFO pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com