Actu Togo : Dossevi Thomas « Je n’ai toujours pas reçu ma prime de victoire »

Ce lundi semble être le jour des Eperviers. L’affaire des primes non payées est l’actualité des joueurs togolais.

Thomas Dossevi qui vient de faire son retour en sélection, s’est aussi prononcé sur cette question de prime sur footafrica365.fr.

Interrogé sur ce qu’il pense de la déclaration de Adebayor, le joueur réagit :

« Ce qui se passe avec Emmanuel Adebayor, je ne veux pas m’en mêler. Je n’ai pas forcément tous les éléments en main pour en parler. Mais je sais que Sheyi, lui, les a quand il parle. C’est quelqu’un qui a été très important pour mon retour en sélection, il en a été l’élément déclencheur. Il faut savoir que j’ai mis longtemps à revenir, parce que Cabinda a été un gros traumatisme. Et après le retour des joueurs cadres, nous avions demandé que la Fédération fasse un effort sur les voyages… »

Ce problème ne semble pas être méconnu de l’ancien joueur de Valenciennes :

« Il faut rappeler qu’on a battu le Maroc, après un gros match. Parce que c’était sur leur terrain, avec leur nouvel entraîneur, et qu’ils voulaient tous prouver. Le Maroc, c’est une grosse équipe, et on l’a battue. Il est dommage que la Fédération n’ait pas payé les primes ensuite. Je vous parle en tout cas pour moi : je n’ai toujours pas reçu ma prime de victoire. On ne vient pas en sélection pour l’argent, mais on attend de la Fédération qu’elle tienne parole. Ce qui gêne Sheyi (Adebayor), c’est que la Fédération marocaine a donné 35.000 euros pour ce match. Alors, sans doute que la FTF a dit vrai quand elle a dit que cette somme était destinée à l’hébergement de l’équipe au Maroc. Mais les fonds pour les primes auraient dû être débloqués d’autant plus ».

Dossevi Thomas, comme Mani Sapool (l’international togolais au CA Batna) croit à un retour possible d’Adebayor en sélection pour jouer la CAN, si seulement les choses parviennent à bouger.

« Emmanuel Adebayor a le désir de jouer cette CAN. Mais si tout le monde pense comme cela, ça ne va pas faire bouger les choses. Sheyi espère que les choses s’arrangeront rapidement, parce qu’il a aussi une date limite vis-à-vis de Tottenham. Il faut le comprendre, car c’est un grand joueur, un Ballon d’Or africain. Après Eto’o et Drogba, en Afrique, il y a Adebayor.  

 

 

 

Publié par Franck OROCOTI pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com