Actu Togo : Le personnel de la FTF referme de nouveau les portes du siège

Les jours passent et se ressemblent à la Fédération Togolaise de Football.

Le personnel  d’appui qui travaille à la FTF a refermé de nouveau ce matin les portes du siège. Cette grève vise à réclamer trois mois d’arriéré et une prime de qualification.

« Pendant les rencontres des Eperviers, nous travaillons jours et nuits. Nous allons à l’aéroport pour chercher les joueurs à une heure tardive. Nous distribuons les communiqués au niveau des médias et parfois même nous dormons dans les voitures de l’instance au siège.  Donc nous aussi, nous avons contribué quelques parts, à la qualification de notre sélection et nous avons droit aussi aux primes de qualification », a laissé entendre un gréviste. Juste le temps de terminer ses propos qu’un autre prend la parole.

«  Il y a trois mois, nous n’avons pas été payé alors que nous avons à la maison des femmes et des enfants qui vont même à l’école. Chaque matin, ils nous voient aller au boulot. Je ne comprends pas. Au fait, le salaire mensuel du personnel est inférieur de 5 millions, à peu près 4 millions 600 000. Chaque  fois qu’il y a match, nous écoutons les joueurs évoquer les questions d’argent et jamais nous. Mais cette fois-ci, nous avons décidé de réclamer afin de rentrer dans nos droits ».

Le président de la FTF absent depuis deux semaines, c’est le premier vice-président, Hervé Piza qui avait apaisé les grévistes lundi lorsqu’ils avaient enclenché le mouvement «  Hervé Piza nous a dit qu’il a appelé le président (Ameyi Gabriel, NDRL) mais son téléphone reste inaccessible » ajouté un autre dans le groupe.

Ce mouvement de débrayage intervient dans un climat de crise suscitée par les problèmes de primes non payées lors du match amical contre le Maroc le 14 novembre prochain. Une tension qui a divisé les joueurs de la sélection alors qu’ils sont en phase de préparation pour la CAN prévue  du 19 janvier au 10 février 2013.

Le sélectionneur du Togo, Didier Six est dans une phase d’action mais aussi de réflexion pour, soit de trouver une solution ou soit de jeter l’éponge.

A lire aussi :

Togo : Didier Six songe à démissionner

 

Publié par Franck OROCOTI pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com