Actu CAN 2013 : l’Afrique du Sud : battre à tout prix l’Angola

Les Bafana-Bafana savent qu’ils n’ont pas droit à l’erreur cet après midi. Après le nul concédé en match d’ouverture face au Cap-Vert, l’Afrique du Sud est dans l’obligation de ne plus trébucher dans son second match de poule face à l’Angola. Un autre faux pas ce soir, les Sud-Africains verraient leur chance de qualification en quart de finale sérieusement réduite.
A la veille de ce match crucial,  le sélectionneur de l’Afrique du Sud, Gordon Igesund a déclaré que ses joueurs devaient oublier le Cap Vert.
« Il faut oublier ce match, nous avons notre destin entre nos mains. Le plus important, c’était de faire comprendre aux joueurs qu’il n’y avait aucune raison d’avoir peur, de paniquer.»

Gordon Igesund attend beaucoup de ses poulains. Il pourrait compter sur son ailier gauche Tshabalala qui fait du bien aux Bafana-Bafana par ses montées.

Le joueur des Kaizer Chiefs est  conscient qu’une sortie prématurée de la Nation arc- en-ciel, pays organisateur de la 29ème édition de la CAN, sera mal vue par le peuple. Tsabalala reconnait que la tâche ne sera pas facile pour l’Afrique du Sud: « La compétition ne va pas être facile et le challenge sera de taille. Mais en tant que professionnels, nous savons à quoi nous attendre. »

Le joueur sud-africain pense que c’est un atout à  son pays d’évoluer  devant son public: « Le fait de jouer à domicile est un honneur et devrait être une grande motivation pour nous… Nous devons faire de bons résultats pour honorer notre pays et notre maillot national… »

S’il est un joueur de l’Angola que les Bafana-Bafana devraient  surveiller comme le lait sur le feu c’est bien l’attaquant  Manucho. Et pour sa première sortie avec les Palancas Negras, le buteur en série de Réal Valladolid n’a pas failli. Par ses appels en profondeurs et ses déviations incessantes, Manucho a beaucoup mis en difficulté la défense marocaine. Cet avant centre puissant est devenu le fer de lance d’une formation des Palancans Negras devenue au fil des CAN un outsider à ne pas négliger.
« On a fait un bon match, satisfaisant pour un premier match. Je ne suis pas frustré de ne pas avoir marqué, il reste deux matches dans le premier tour et je vais essayer de m’améliorer. Je suis mal tombé, je vais récupérer pendant deux jours et je ferai de mon mieux pour aider l’Angola à gagner le prochain match », avait-t-il déclaré à l’AFP après le match contre le Maroc.

Publié par Isidore AKOUETE pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com