Actu CAN 2013 : Le Match du jour 1 – Le choc Zambie-Nigeria : Les Aigles reprendront-ils leur envol ?

Le groupe C entre en action ce vendredi pour aborder sa deuxième journée de poule. La Zambie tenante du titre sera face à un gros morceau du continent, le Nigeria.

Accrochée par l’Ethiopie pour son entrée en lice dans la compétition (1-1), la Zambie n’a déjà plus le droit à l’erreur. Les tenants du titre auront fort à faire devant le Nigeria, tenu en échec par le Burkina Faso (1-1).

Les deux favoris du groupe C s’affrontent dans une rencontre à très fort enjeu. Le vainqueur aura quasiment un pied en quart de finale.
Victorieux contre toute attente lors de la CAN 2012, les Chipolopolos ont raté leur début  dans cette compétition 2013 :
« Dans les CAN on a un peu d’expérience : en 2010 on fait 1-1 contre la Tunisie et après on passe. On perd même le deuxième match contre le Cameroun et on se qualifie. En 2012 on fait match nul contre la Lybie 2-2, sur un terrain détrempé. On va mettre ce résultat sur le compte d’un mauvais jour. Il faut se ressaisir. En football il faut avoir des capacités morales et on va voir si on en a » a déclaré  Hervé Renard, le sélectionneur de la Zambie.

Pour poursuivre la CAN, les Chipolopolos sont donc dans l’obligation d’obtenir un bon résultat devant les Supers Eagles.

Hervé Renard a reconnu son erreur lors du match de la1ère journée. « Honnêtement, le match nul face à l’Ethiopie est entièrement de ma faute. Mes joueurs ont joué de leur mieux sur un très mauvais terrain. J’ai pris le risque de remplacer un défenseur en espérant marquer un second but. Je suis 100% fautif », a reconnu le coach.
Il va devoir corriger le tir devant un adversaire plus coriace à la recherche de sa première victoire dans cette CAN. La tâche ne sera pas aisée pour les Chipolopolos.

Sélection  très redoutable du football africain il y a quelques années, le Nigeria est actuellement en pleine reconstruction. L’équipe présente à la CAN  est composée d’un groupe très  jeune et inexpérimenté. Cela explique le fait qu’ils ont laissé échapper un succès qui lui tendait les bras face au Burkina Faso lors de la première journée.

«Le Nigéria est en pleine transformation avec de jeunes éléments. La Fédération et les entraîneurs effectue du bon travail et nous devons être derrière eux.» explique  l’ancien capitaine Nwankwo Kanu.

Les Supers Eagles passent un premier gros test face au tenant du titre zambien cet après-midi.
Le sélectionneur  Stephen Keshi  n’est pas  déçu de la performance des ses jeunes joueurs. Le coach leur accorde toujours sa confiance.

«J’ai confiance en ces jeunes éléments qui ont travaillé dur pour en arriver là. Je ne vais pas laisser quoi que ce soit nous démoraliser».  «Nous savons que les attentes du public sont très importantes. Mais les Nigérians doivent être plus patients».

Publié par Isidore AKOUETE pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com