Afrique Algérie/ Mohamed Maouche : « Le choix des joueurs pour la Coupe du Monde 2014 est déterminant »

Après une CAN 2013 quasi catastrophique assortie d’une élimination dès le premiers tour, l’Algérie fait le bilan et se tour vers l’avenir.

Les Fennecs ne veulent plus penser à cette Coupe d’Afrique des Nations. Ils songent à se concentrer sur les éliminatoires de la Coupe du monde 2014.

Interrogé sur l’avenir des Verts, Mohamed Maouche, ex-coach des Fennecs dans les années 80, a profité au micro de l’Expression, pour dresser le bilan des algériens au cours de la CAN 2013 :
« Je pense que dans la pratique, ce groupe qualifié de «groupe de la mort» n’en n’a pas été un. Car, à part la Côte d’Ivoire, j’estime que ce groupe était du sur mesure pour notre sélection nationale. Pour le match contre la Tunisie et, avec du recul, comme vous le dites, on dit qu’on a dominé, mais en réalité, on ne l’a pas vraiment dominé, on a occupé le milieu du terrain et on s’est suffit à soi puisqu’on a été incapable de concrétiser les quelques occasions offertes.


Les Tunisiens, sachant bien que l’Algérie leur est bien supérieure, ont laissé venir nos joueurs. Et ils ont été plus intelligents. Et si on parle chiffre, on notera qu’au moment où les Tunisiens effectuaient 18 passes, nos joueurs ont «été incapables d’en effectuer cinq consécutivement». Et c’est toute la différence pour oser parler de domination dans le sens propre du terme. Car pour dominer son sujet, il faut le faire dans tous les domaines, ce qui n’a, malheureusement pas été le cas, puisqu’on a finalement enregistré une défaite. »

 

« En principe, je suis optimiste. On va toujours pour gagner. Connaissant notre sélection, il faut beaucoup de travail pour parvenir à une équipe complémentaire et bien organisée. Il faut aussi ramener les meilleurs joueurs et non pas ceux manquant visiblement de temps de jeu. Le choix des joueurs pour la Coupe du Monde 2014 est déterminant pour notre équipe nationale. Il va falloir être très psychologue avec les joueurs pour tirer le maximum de leurs capacités. Et c’est le rôle du staff technique. On ne doit pas convoquer un joueur qui n’a disputé qu’un match en 10 journées de championnat. Car, on ne pourrait jamais lui faire retrouver les qualités physiques nécessaires pour des rencontres de haut niveau. Car les qualités techniques ne se perdent pas, c’est évident. En tous les cas, je reste bien optimiste pour la suite du parcours de notre sélection nationale dans les éliminatoires du Mondial 2014.»

Publié par Isidore AKOUETE pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com