Afrique de l'Ouest Basket-Ball : La Franco-Béninoise Isabelle Ya coubou au Lancer du poids, « pourquoi pas »

Isabelle Yacoubou pourrait revenir à l’un de ses amours : le lancer du poids. Recordwoman du lancer du poids au Bénin son pays d’origine, la basketteuse, vice-championne olympique (Londres 2012) avec l’équipe de France, n’exclut de se reconvertir au terme de sa carrière de basket.

Le pivot du Spartak Moscou (Russie) a accordé une interview à 20minutes. Quelques morceaux choisis :

Un peu plus de six mois après les JO, quel souvenir en gardez-vous?

J’ai tourné la page, je vais chercher d’autres choses. Ça restera toujours un souvenir très fort. Un moment unique de notre vie. Maintenant on a une saison à jouer avec des problèmes à gérer. Là, on perd des matchs (elle joue au Spartak Moscou). Même si on sait qu’on ne peut pas rivaliser avec des équipes comme Ekaterinbourg, l’objectif c’est d’arriver dans les trois premiers sinon, il n’y a pas d’Euroligue l’année prochaine.

Vous avez un passé de lanceuse de poids. Pensez-vous un jour vivre une deuxième carrière dans ce sport?
Pourquoi pas? Je sais que je suis née pour faire du sport. Je m’éclate au basket aujourd’hui. Tant que je prends du plaisir, j’y suis. C’est le plus important. Mais l’athlétisme, j’en ai fait avec beaucoup de plaisir. J’ai rencontré le président de la fédération cet été au village olympique. Il m’a dit: c’est quand tu veux. Alors pourquoi pas.

Vous connaissez le record du monde féminin? 22,60m…
Ah intéressant. Moi je lançais à 15m en junior avec un poids sénior. Je ne me souviens plus du poids. Quand j’avais le record du Bénin, je ne m’entraînais pas du tout. Chez nous il n’y avait pas de catégorie d’âge. Ça n’existe pas. Tous les records sont séniors. Je faisais les entraînements de basket et quand il y avait une compétition, ils m’appelaient pour que je vienne lancer.

Publié par Benoit DOSSEH pour Africa Top Sports

Benoit DOSSEH / ATS