Autres Sports Egypte/ Al-Abidine : « Alaa est un athlète qui possède un palmarès prestigieux »

L’Egyptien Alaa Aboul-Qassem est entré dans l’histoire en devenant, à Londres, le premier escrimeur africain à remporter une médaille aux Jeux Olympiques (JO-2012) grâce à la médaille d’argent en fleuret.

Le jeune pharaon avait donné à son pays et l’Afrique la première médaille olympique de son histoire en escrime.
Selon le président de la Fédération égyptienne d’escrime, l’Egypte n’accorde pas assez d’intérêt au jeune champion de 22 ans. Le président Tamer Zein Al-Abidine souhaite mettre en place un plan pour permmetre à Alaa Aboul-Qassem de progresser :

« Habituellement, en Egypte, les champions olympiques ne bénéficient pas de l’intérêt qu’ils méritent. Voilà pourquoi ils sont désespérés, car leur pays n’accorde pas l’intérêt qu’il faut à leurs talents. Je ne veux pas agir ainsi. Etant un ancien escrimeur international, je peux comprendre la déception d’un athlète qui n’est pas honoré dans son pays. Voilà pourquoi je ferai de mon mieux pour accorder à Alaa l’attention qu’il mérite. Ce champion est encore très jeune. Il a 22 ans et possède un vrai talent pour réaliser des prouesses. Mais Alaa souffre d’une blessure aux épaules qu’il a eue il y a deux ans et qui s’est aggravée à Londres en 2012. Il doit être bien soigné pour que cette blessure n’entrave pas son parcours. En fait, un plan de réhabilitation est mis en œuvre pour son traitement. Son dossier médical a été envoyé à un spécialiste aux Etats-Unis en octobre dernier. Il devait commencer son traitement au mois de janvier dernier, mais le budget n’a pas été débloqué à temps. Il voyage le 1er mars aux Etats-Unis pour subir un traitement qui va durer un mois. Puis il a une saison très riche en compétitions africaines et internationales. Il disputera les Championnats d’Afrique et les Jeux méditerranéens en juin prochain. En août, il disputera les Championnats du monde et le tournoi du Grand Prix. »

« Il faut noter que Alaa est un athlète qui possède un palmarès prestigieux. Après avoir intégré la sélection nationale en 2005, il a remporté plusieurs médailles internationales. En 2009, il a remporté une médaille de bronze aux Mondiaux juniors. En 2010, il était le champion du monde junior aux Mondiaux. Aux Mondiaux seniors 2012, il a réalisé une bonne performance avec une 5e place, et avant les JO, son classement mondial était 8e. Donc, on parle d’un champion talentueux et prometteur qui a une technique de haut niveau et qui a remporté des matchs face à des adversaires très solides. Alaa s’entraînait depuis 2008 sous la houlette du Polonais Pawel Kantorski. Mais son contrat a pris fin en octobre dernier. Le nouveau conseil a voulu recruter un nouvel entraîneur hongrois, mais il a refusé de venir en Egypte à cause des incidents violents qui s’y sont produits. La Fédération étudie encore ce dossier. Actuellement, Alaa s’entraîne avec la sélection nationale sous la houlette de l’entraîneur Sameh Ibrahim. »

Publié par Isidore AKOUETE pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com