Afrique Australe Affaire Pistorius : Les fausses alertes de la presse

Depuis le 14 février, date à laquelle l’athlète sud-africain Oscar Pistorius a tiré quatre balles dans le corps de sa petite amie Reeva Steenkamp dans son domicile, le champion paralympique n’est plus vu comme un héros par la presse.

Le drame continue par faire les choux gras des médias qui font des spéculations sur les conditions du meurtre ainsi que sur l’avenir de l’athlète. La « presse a mené son enquête en marge de celle de la justice », a confié un journaliste d’Africa Top Sports très présent sur le dossier.

Les journaux ont annoncé le refus de la libération sous caution d’Oscar Pistorius avant la décision du juge qui prend le contre-pied des premières informations recueillies. Les révélations parfois prématurées des médias compliquent l’enquête de la justice.

Tel est le cas par exemple de la batte ensanglantée retrouvée au domicile de l’athlète. Selon plusieurs sources, elle aurait servi à molester Reeva, mais la défense de Pistorius a rejeté formellement cette hypothèse.

La dernière fausse alerte dans l’affaire Pistorius est la grossesse de Reeva Steenkamp. Cette information rapportée par un tabloïd américain à fait la une de la presse avant d’être démentie par la famille de la victime.

La large médiatisation de l’affaire Oscar Pistorius a fait perdre à l’athlète des contrats avec ses partenaires.

Le premier à retirer sa publicité sur le site de Pistorius est l’équipementier Nike.

La société a estimé que le message de sa pub parait « inapproprié » .

Lire aussi :

Image du jour : Nike enlève sa pub sur le site d’Oscar Pistorius

Oscar Pistorius : La police exclue une libération sous caution !

Oscar Pistorius: Il perd son partenaire lunettes!

Publié par Roger ADZAFO pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com