Afrique Vive altercation avec Ahmed Talla: Patrice Neveu raconte !

Africa Top Sports vous rapportait lundi la vive altercation intervenue en Mauritanie entre le sélectionneur de l’équipe nationale, patrice Neveu et un Ahmed Talla, trésorier de la fédération de football. Pour nos confrères d’Afrik11, le technicien français a accepté revenir sur cet incident.

« Je me suis permis à la mi-temps, correctement et gentiment de me déplacer pour voir Monsieur Talla que je ne connais pas du tout, mais je sais par des amis qui me font la traduction de ce qu’il peut dire dans la langue Arabe que je ne comprends pas et que je ne maîtrise pas. Je suis un peu déçu de savoir qu’il dénigrait ma personnalité avec entre autre des propos très désobligeants à mon égard sur des chaines de télévisions. Donc je lui ai dit qu’il serait bien, une bonne fois pour toute, qu’il ne se permette pas de raconter n’importe quoi dans une langue que je ne maîtrise pas. Et dans la mesure où il est dans la tribune présidentielle, il n’a pas droit à s’autoriser à certaines choses. Puis voilà, ça s’est terminé là-dessus. Après ça s’est agité un petit peu autour, mais bon pour moi y’a rien d’autre, je suis retourné m’asseoir à ma place. Pour ma part, je préfère m’exprimer face au monsieur plutôt que de le faire de façon indirect et je pense que quand on est dans la tribune présidentielle de la nation, dans la semaine on se doit d’avoir un minimum de réserve par rapport à ce que l’on peut dire. Parce que la tribune du milieu c’est la tribune présidentielle, c’est là où se réunissent les dirigeants de clubs et les responsables, donc il devrait y avoir un minimum d’humilité. Après, dans les tribunes parallèles ou autres, comme dans tous les clubs ou tous les pays, chacun a le droit de s’exprimer mais faut pas non plus que ça en devienne de la moquerie. Je tiens à ce que les choses soient bien claires avant d’aborder ces deux grands matches du Sénégal. Il faut que la sérénité soit là, il faut qu’il y ait de la sévérité et il faut que chacun reste à sa place« .

« Dans tout pays, on peut dire qu’il y a une place pour les autorités et une place pour les supporters. Quelques fois, on met les supporters d’un club et d’un autre séparément, pour qu’il n’y ait pas de débordement parce que chacun supporte ardemment son équipe et ça c’est normal. Mais dans la tribune présidentielle, ce sont des personnalités qui abondent dans le même sens et qui aspirent à que la Mauritanie et que l’équipe nationale réussissent. Cela aurait été un manque de responsabilité de ma part, pour moi en tout cas par rapport à ma personne, ayant su ce que Talla a dit, de ne pas lui dire d’arrêter. C’est comme ça que moi je le prends« .

Publié par Steven LAVON pour Africa Top Sports

Rédacteur en chef à Africa Top Sports. Premier portail sportif Africain. http://www.africatopsports.com