Afrique Cameroun: Geremi Njitap, « Le ministre est sur une très bonne voie »

La crise que traverse le football camerounais est loin de connaitre une fin heureuse. Deux camps s’opposent depuis le début de l’accusation du président actuel de la Fédération Camerounaise de football, Iya Mohamed.

Les deux camps ont eu l’appui des anciens joueurs qui se sont également constitués en association pour faire entendre leur voix. Le ministre des Sports et des Loisirs, Adoum Garoua avait reçu une délégation composée de Geremi Njitap, Lucien Mettomo, Raymond Kalla et David Mayebi, tous, anciens Lions Indomptables et membres du syndicat national des footballeurs camerounais (Synafoc).

« Nous avons fait un exposé au cours duquel nous nous sommes prononcés sur la situation que nous vivons. Nous avons fait des suggestions. Je crois que le ministre a apprécié. Comme on l’a toujours dit, nous sommes là pour les intérêts des footballeurs. Qu’on trouve des consensus qui vont arranger tout le monde. Et qui va aider le football camerounais », a déclaré Geremi Njitap au sortir de la rencontre. L’ancien joueur de Real Madrid a souhaité que les anciens joueurs puissent diriger le football

« Vous savez, le football ce n’est pas seulement le ballon rond. C’est aussi tous ceux qui sont autour : des médecins, des infrastructures, etc. Mais, moi je crois que le ministre est sur une très bonne voie. Son initiative arrive au moment où on a la chance que l’équipe nationale est en tête de sa poule dans les éliminatoires du Mondial 2014. L’objectif aujourd’hui c’est de se qualifier pour le mondial. Il est donc urgent de trouver une solution qui arranger tout le monde », ajoute l’ancien de Chelsea.

Le deuxième camp, composé d’Emmanuel Maboang Kessack, Stephen Tataw, Edmon Enoka, Timothée Mackongo est favorable au maintien de l’actuel président de la Fecafoot.

« Ils combattent aujourd’hui un système qu’ils ont contribué à mettre en place. Ils ont mangé dans sa main, et maintenant qu’ils sont en disgrâce, ils se battent pour y retourner en donnant l’impression que c’est l’intérêt du football camerounais. C’est faux et nous ne laisseront pas cette imposture prospéré », tance Maboang Kessack.

L’avenir n’est pas radieux pour le football camerounais. Les acteurs sont obligés de se ranger derrière les règlements de la FIFA, s’ils ne veulent pas une suspension des Lions Indomptables du Cameroun, leader du groupe I dans les éliminatoires de la Coupe du Monde, Brésil 2014

 

Publié par Franck OROCOTI pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com